ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 03 juillet

Happening militant devant le centre Hidalgo


"Au jeu de l’asile et du hasard, leurs jets de dés déterminant nos vies, nous ne sommes pas leurs pions, nous ne sommes pas des oies".

Face à l’arbitraire, réagissons. Rendez-vous vendredi 23 décembre à 11h00, devant le camp Hidalgo, pour un parcours du non accueil grandeur nature. Liberté de circulation et d’installation ! Des papiers et des logements pour tous !

L’Inter-Collectif Parisien de Soutien aux Migrant-es appelle à un happening militant vendredi 23 décembre à 11H aux abords du centre du boulevard Ney..

Ce happening a pour but de lancer une série d’actions qui viennent questionner le centre et sa place dans le dispositif du « non-accueil » qui est à l’œuvre sous couvert d’une communication humanitaire.

Et comme nous sommes à la veille des fêtes, la proposition est faite sous forme de jeu, un jeu de (la) loi du non-acceuil et conseil juridique.
Un jeu de l’oie sera tracé au sol, il sera proposé à des militant.es et/ou passant.es/spectateurs de lancer les dés géants et d’expérimenter « le parcours du migrant.es » de la case Emmanuel Valls à la case Dublin en passant par les cases OFPRA, CRA et/ou déportation. Les contenus des différentes cases vont être imprimés et distribués aux personnes présentes.

Ce jeu doit être aussi le support pour donner aux migrant.es présent.es, des informations utiles sur leurs démarches et les risques que comportent pour elles et eux ce dispositif du non-accueil.
 






Jeu de (la) loi du non-accueil

Actualités

Vérité et justice
Le monde entier défile, avec ou sans autorisation, pour condamner l’assassinat de George Floyd, honorer sa mémoire, et déclarer qu’enfin les personnes noires, victimes à différents degrés de racisme systémique et institutionnel, doivent pouvoir « respirer », c’est-à-dire vivre comme tout être humain, libre et égal aux autres, en a le droit imprescriptible.
« Face à l’urgence écologique et sociale, nous ne pouvons plus nous contenter des vœux pieux des grandes entreprises »
La crise du coronavirus, comme l’accélération des changements climatiques, démontrent l’échec de politiques basées sur le seul volontarisme des grandes entreprises. Ces dernières années, quelle firme n’a pas fait étalage de ses bonnes intentions ou promu une nouvelle initiative verte ou sociale ? Les mesures concrètes et les résultats qui auraient dû suivre, baisse des émissions de gaz à effet de serre ou réduction des inégalités, se font toujours attendre.
Soutien de Solidaires aux travailleuses et travailleurs de NextRadioTV
Sous couvert de baisse des recettes publicitaires liée à la crise sanitaire, la direction du groupe Altice a annoncé le 19 mai dernier une vaste restructuration du groupe NextRadioTV (regroupant les différentes chaines TV et radio de BFM et RMC). Cyniquement baptisé « reconquête post-Covid », ce plan de licenciements prévoit de diviser par deux le recours aux intermittent-es, pigistes et consultant-es ainsi qu’une mutualisation des fonctions-support.
6 milliards pour les hospitaliers ? Quand le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt.
Le chiffre de 6 milliards d’euros pourrait paraître alléchant… mais rien que valider 300 € d’augmentation de salaire mensuel pour les 1,2 millions, c’est 4,3 milliards par an…
Travailleurs/euses face à la Covid-19 - "Les impacts de la pandémie sur les luttes des travailleurs/euses dans le monde"
Le 25 juin, le Réseau syndical international de solidarité et de luttes organise une séance vidéo de syndicalistes de nos organisation qui transmettrons des informations sur les luttes des travailleurs et travailleuses du monde entier pendant la pandémie de Covid-19.

Facebook


Twitter