MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 16 octobre

Loi travail, attaques contre les fonctionnaires, austérité… toutes les raisons de se mobiliser

  

Les mauvaises nouvelles s’accumulent. En dépit de la mise en scène de concertation, sans qu’aucune des mesures précises ne soit dévoilée, la loi travail 2 apparaît comme la promesse de l’attaque la plus violente contre le monde du travail, celle qui fait dire à Gattaz, patron des patrons qu’il est « sur un petit nuage ».

Les choses ne s’arrêtent pas là. Pas de concertation avec les fonctionnaires sur le gel du point d’indice, le rétablissement d’un jour de carence, les 120 000 suppressions d’emplois notamment.

Encore 67 000 jeunes en attente d’inscription à l’université, le budget des aides au logement amputé, alors que les plus riches vont gagner des millions avec la baisse de leur impôt sur la fortune.

Le résultat de telles politiques, nous le connaissons car les mêmes mesures produisent leurs effets dans d’autres pays :

  • en Allemagne où les lois Hartz ont créé des travailleurs et surtout des travailleuses pauvres en grande quantité, et des retraité-es au travail…
  • en Grèce et en Espagne où les coupes budgétaires réduisent les services publics à peau de chagrin, et où les protections collectives du droit du travail ont été en grandes partie supprimées. Là aussi pauvreté et détresse sociale.

Nous voulons renforcer les protections et les droits de ceux et celles qui travaillent dans le privé comme dans le public, défendre le droit au logement, à l’éducation et à la santé, augmenter les salaires et réduire le temps de travail, défendre les libertés publiques et individuelles.

Nous invitons toutes les organisations syndicales, tous ceux et celles qui partagent la conviction que de telles attaques vont nous affaiblir, nous appauvrir, diviser encore plus le tissu social, à s’unir pour riposter et à se rassembler à deux occasions.

  • Le 30 août pour bloquer l’université d’été du Medef à Jouy en Josas (#le30BloquonsleMedef)
  • Le 12 septembre en grève et en manifestation partout en France.



           

Rendez-vous

17 octobre / 18h / pont Saint Michel
17 octobre 1961/2018 : 57ème Anniversaire - Vérité et Justice
On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. Après plus d’un demi-siècle, il est temps.
18 octobre /
Manifestations des retraité-es contre les choix du gouvernement
Si les retraités et les retraitées disaient ce qu’ils et elles pensent ... il y aurait souvent injure à Chef de l’État !
24 novembre /
#NousToutes - Marchons contre les violences sexistes et sexuelles
Nous sommes des millions à avoir vu ces violences abîmer nos amies, nos soeurs, nos amoureuses, nos mères, nos enfants ou nos collègues.

Facebook


Twitter


Actualités

#JusticePourAdama
Adama Traoré « a pris le poids de nos corps à tous les trois », il répétait « je n’arrive plus a respirer » selon les gendarmes dans leur déclaration.
L’autogestion en mai et juin 1968 en France
Notre objectif est de faire connaître ces expériences, d’en comprendre la portée, les obstacles auxquels elles se sont heurtées, comment elles ont véritablement fonctionné, dans les entreprises, les établissements scolaires, les quartiers et les campagnes, ainsi que les stratégies de leurs acteurs. Cette initiative s’inscrit dans une réflexion plus vaste sur l’actualité de l’autogestion tant dans les luttes que les dans les discussions programmatiques, que nous entendons poursuivre. Il s’agit donc d’une étape.
Journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle
Solidaires confirme sa participation à la journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle du 9 octobre
Sauvons l’Aquarius
L’Union Syndicale Solidaires Paris appelle toutes et tous à manifester ce samedi. Soyons là contre l’Europe de la haine et de l’indifférence.
Discriminations, harcèlement au travail ça suffit !
Le Défenseur des droits, en lien avec l’Organisation internationale du travail vient de publier un rapport sur les discriminations dans l’emploi. Ce rapport est édifiant encore une fois, mais il ne surprend pas ceux et celles qui travaillent et vivent ces situations au quotidien.