MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 27 mai

Manifestation pour les sans logis

  

Dans la rue on meurt … Un toit c’est la loi !

Un toit c’est la loi !

La loi prévoit que toute personne sans logis en situation de détresse doit être hébergée, puis orientée vers un relogement, un hébergement stable ou une structure de soin. L’État, et les départements pour les mineurs et les familles avec enfants, bafouent ce droit à l’accueil.

Malgré l’augmentation des moyens financiers de l’état, de plus en plus de femmes, d’enfants, de vieillards, de personnes malades ou en souffrance mentale sont laissées à la rue. Où on meurt à petit feu : 15 ans d’espérance de vie pour un sans abri, âge moyen de décès 45 ans.

Logement : c’est la crise !

En effet, il y a de plus en plus de sans logis, conséquence de la cherté des loyers et de la spéculation immobilière (par exemple le projet « Cœur de Paris » sur l’ile de la Cité), de la hausse des expulsions, de l’insuffisance de HLM, du chômage et de la baisse des APL et des revenus des locataire ou des accédants ... mais aussi des guerres militaires ou économiques, ou du dérèglement climatique.

L’occupation de l’Hôtel Dieu à Paris samedi dernier par des sans logis, a permis de mettre à l’abri immédiatement 50 personnes, qui ont fait des demandes de logement social, qui pour la plupart ont un emploi.

A Toulouse, mercredi un pavillon de l’hôpital La Grave a été occupé par 70 sans logis DAL. Il y a des solutions immédiates, il faut agir !

Le mot hôpital, vient du mot "hospitalité"

La plupart des salles sont vides à l’hôtel Dieu. Cet hôpital historique et prestigieux est menacé. C’est le cas pour d’autres hôpitaux en ile de France, et dans tout le pays, car le secteur santé subit une restructuration brutale, comme tous les services publics.

Notre pays compte 2,9 millions de logements vacants, (900 000 de plus en 10 ans), 5 millions de m2 de locaux et de logements publics souvent chauffés, sans compter les bureaux vides !

Ces « vacants » publics comme ceux des grande entreprises ou des riches propriétaires doivent être mis à disposition ou réquisitionnés pour accueillir les sans logis, français, immigrés, réfugiées, avec ou sans papier ! ...

Marchons ensemble samedi

  • Ouverture des salles vides de l’hôtel Dieu, et rétablissement des activités médicales pour tous !
  • Abandon du projet « cœur de Paris » qui transforme l’ile de la cité en parc à touristes de luxe !
  • Mobilisation /réquisition des locaux vacants des hôpitaux en ile de France et dans tout le pays, et des logements vides publics ou détenus par de grands propriétaires !
  • Encadrement à la baisse des loyers et des charges, et arrêt des expulsions sans relogement !
  • Respect du droit à l’hébergement et de la loi DALO !
  • Réalisation massive de logements sociaux avec hausse du financement ! …
     


manifestation du DAL pour la réquisition des logements vides



           

Rendez-vous

27 mai / 10h / triangle de Gonesse
Europacity : nouvelle journée de mobilisation et de plantation
Europacity, c’est le méga-centre commercial et de loisirs que le groupe Auchan veut construire sur les terres agricoles du Triangle de Gonesse. Opposés à ce projet depuis 2011, le Collectif pour le Triangle de Gonesse, a remporté plusieurs victoires : la création de la ZAC a été annulée par le tribunal et la gare du grand Paris Expresse a été portée en 2027. Les promoteurs de cet aménagement ne s’avouent pas vaincu pour autant. Ce projet est néfaste pour le climat et destructeur d’emplois locaux. Plus que jamais la mobilisation est d’actualité pour réclamer l’abandon du projet.
29 mai / 13 h / place Pierre Dux
N’attendons plus, construisons la grève tous ensemble !
La Fédération SUD-Rail et son union syndicale Solidaires ont la volonté de construire un mouvement national fort, qui unit la majorité des salariés, des chômeurs, retraités et jeunes, qui nous permettra de gagner ensemble et pour tous !
30 mai / 15h / 12 boulevard d’Indochine
Précaires de l’éducation
Dans l’Éducation nationale 1 personnel sur 4 est contractuel (soit 300 000 CDD). AED, AVS en CUI CAE, AESH, professeur.e.s contratuel.le.s, nous sommes soumis.e.s à des conditions de travail précaires, à la merci de toutes les pressions hiérarchiques possibles, mal-formé.e.s et sous-payé.e.s.
30 mai / 19h30 / 31 rue de la Grange aux Belles
Soirée théâtre/débat proposée par la commission écologie de Solidaires
Le Rouge et le Vert - un impromptu théâtral et citoyen pour enfin parler de demain !
31 mai /
Uni-es contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques
Réunion nationale de l’Observatoire intersyndical

Facebook


Twitter


Actualités

Le climat est pourri en macronie
Les jours se suivent et se ressemblent dans la France d’Emmanuel Macron : contre les manifestant.es, contre le mouvement social – des banlieues aux manifs en passant par la ZAD – l’État utilise sa force de répression à tout va. Il semble que le simple fait de contester ce système soit insupportable à ce pouvoir.
Solidaires social club
L’Union syndicale Solidaires et La petite Boîte à Outils présentent "L’amiante, une lutte d’aujourd’hui"
Processus d’actions et nouvelle grève le 22 mai prochain pour donner un avenir à la Fonction publique
Réunies le 10 avril 2018, les organisations syndicales réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposés par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics »
Les vrais leurres du faux nouveau Fn
Une note de Visa qui revient notamment sur le congrès du FN en mars dernier et le positionnement de ce parti face à la grève ds cheminot-es.
Contre les LGBTIphobies, des luttes à mener partout
17 mai : journée internationale contre l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie...