ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 19 septembre

Marche antifasciste contre tous les racismes !


La pensée réactionnaire oriente les discours des grandes organisations politiques avec la complicité active des médias majoritaires. Les thématiques sécuritaires, religieuses et migratoires sont systématiquement traitées par le prisme de la peur et du rejet de l’autre. Ces discours ont des répercussions concrètes qui se manifestent par la multiplication d’actes racistes au quotidien :

- la gestion néocoloniale et répressive des quartiers populaires qui engendre des morts réguliers et la volonté de dépolitiser les luttes des habitants de ces quartiers ;
- les incendies répétés à l’encontre des foyers de migrants, les dégradations de mosquées et de centres pour SDF ;
- le démantèlement des camps de migrants et de Roms à Paris et dans toute la France ;
- la recrudescence des activités de groupuscules comme le GUD, l’Action Française et Génération identitaire dans les facultés, alors même que la droite de Valérie Pécresse coupe les vivres aux études sur les discriminations.
En réaction à ce climat délétère, des alternatives se développent et des gens s’organisent.

Nous appelons à une grande marche antifasciste contre toutes les formes de racisme le mercredi 28 décembre en partant à 18h du square Saint-Bernard-Saïd Bouziri , en face de l’église Saint-Bernard, dans le 18e.

Actualités

Projet Macron-Delevoye sur les retraites : stoppons un projet de régression sociale !
Parce que le projet Macron-Delevoye impacte tous les salariés, du public comme du privé, les URIF appellent sans attendre tous les secteurs à s’engager, sur ces bases, dans la bataille des retraites, à l’instar de ce qui vient de se passer à la RATP : à l’heure où de nombreuses mobilisations sont appelées en septembre pour la défense des régimes existants, les URIF considèrent que, si l’on veut réellement faire échec au « système universel de retraite par points », il faut un autre niveau de mobilisation que des journées d’action dispersées, il faut frapper un grand coup, tous ensemble.
Les travailleurs sans-papiers de Chronopost devant le Siège de La Poste à Paris
« Frappons un grand coup ! »
La période estivale n’a pas calmé la colère contre le projet de nouveau réseau de proximité de la DGFiP porté par le ministre Darmanin. Avec l’intersyndicale DGFiP Solidaires, CGT, FO, CFDT et CFTC, les personnels ont continué à afficher leur rejet de ce projet destructeur des missions de l’administration des Finances publiques.
Conférence de presse Solidaires du 16 septembre
Solidaires tenait une conférence de presse de rentrée essentiellement tournée autour de 3 sujets : retraites, climat et situation du syndicalisme
Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut
Les membres du Comité soutiennent Camille Halut et demandent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles de respecter les normes internationales, européennes et internes (rappelées par le Défenseur des droits), en matière de liberté de réunion et de manifestation, et d’assurer la protection effective des observateurs et défenseurs des droits fondamentaux.

Facebook


Twitter