MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mercredi 23 mai

Qui sommes-nous ?

 
L’Union syndicale Solidaires Paris, c’est plus de 40 syndicats (ou sections syndicales) qui regroupent près de 10000 adhérent-es.

Notre activité :

• Soutien aux petites structures et de développement de notre influence dans des secteurs qui sont, soit des déserts syndicaux comme le commerce & les services soit des secteurs où les syndicats de Solidaires sont encore peu présents (bâtiment…)

• Un suivi des activités juridiques et de défense des salariés à travers les 28 élus prud’homaux et les 20 conseillers du salarié Parisiens (conseillers du salarié dont la tâche essentielle est de défendre les salariés victimes de licenciements dans les petites entreprises)

• La formation syndicale, ouvertes à toutes les organisations de Solidaires (sessions de formation liées aux institutions représentatives du personnel – délégués du personnel, comité d’entreprise, CHSCT mais aussi formations thématiques comme les formations RPS et souffrance au travail, rédaction de tract, prises de notes…).

• Une implication dans les activités de la Bourse du travail, ce qui nous permet en autre de réserver de nombreuses salles pour les organisations de Solidaires.

• la prise en charge et l’organisation des campagnes revendicatives interprofessionnelles
 

 
L’Union syndicale Solidaires existe depuis 2003, mais elle a des racines bien plus anciennes dans le syndicalisme. Cette union interprofessionnelle rassemble des organisations syndicales aux histoires assez différentes, à l’image de leurs équipes militantes comme de leurs adhérent-es.
Mais les projets et les aspirations rassemblent et convergent autour de valeurs, démarches et pratiques qui construisent une identité commune selon des règles de fonctionnement originales.

Lors de notre Congrès de 2008, nous avons intégré dans le préambule de nos statuts le fait que « le syndicalisme s’inscrit dans une démarche féministe en agissant pour l’égalité entre les hommes et les femmes ». A ce titre, la mixité dans l’animation et le partage des responsabilités est devenu un objectif au sein même de notre Union syndicale.

Solidaires fédère des syndicats et des fédérations de la fonction publique, des entreprises publiques et du secteur privé. Au 1er septembre 2015, elle regroupait cinquante-cinq organisations syndicales professionnelles nationales et structurait des unions locales dans la quasi-totalité des départements.

Son mode de fonctionnement repose sur une volonté partagée de créer une force d’entraide permettant à chaque organisation d’exister avec plus de puissance d’action et d’expression dans le champ syndical global. Il est également marqué par la volonté de mutualiser les moyens, les savoir-faire des uns et des autres, les compétences acquises dans certains domaines, pour en faire profiter l’ensemble de notre Union syndicale.
Le souci de préserver l’autonomie des organisations, de ne pas les déposséder de leurs positions, d’éviter les dérives bureaucratiques et la mise en place de superstructures de plus en plus éloignées des réalités des adhérent-e-s, nous a conduit à essayer d’inventer une autre manière de fonctionner.

Notre Union syndicale défend les travailleurs et les travailleuses en France, quelle que soit leur origine et leur culture, et travaille avec les organisations de jeunes, de chômeurs et chômeuses, de paysans, d’habitants… Elle entretient des relations fraternelles avec de nombreuses organisations syndicales et d’associations à l’étranger pour faire vivre la solidarité internationale.
 

 

 

 
 

Actualités

16 novembre : journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations
Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité.
Retour sur ...
Les projets d’ordonnances de la loi travail XXL : la « libération » pour les patrons, la soupe à la grimace pour les salarié-es !
Mai… Des grèves et des manifestations multiples que nous préparons pour lutter tous et toutes ensemble
Un mois de grève des cheminot-es, la détermination toujours est là. Ils et elles le prouveront encore dans les jours qui viennent : le 7 avec SUD Rail pour dire à Edouard Philippe que nous ne sommes pas dupes des manoeuvres pour tenter de diviser l’intersyndicale et le 14 dans une journée « sans cheminot-es ».
Farce doit rester à la justice
La violence quotidienne d’une institution. Dans un contexte où l’État tente d’asphyxier toute forme d’action politique qui se joue en dehors du cadre institutionnel des partis par le biais d’une justice trop souvent supplétive de la police, une journée de rencontres et de débats sur la justice est proposée à la Bourse du travail de Saint-Denis le 25 mars.
Manifestation contre la loi asile-immigration
le projet de loi asile-immigration sera présenté au conseil des ministres. Cette loi marque un tournant ultra-répressif de la politique migratoire.
Pour la relaxe des Goodyear, toutes et tous a Amiens les 19 et 20 octobre 2016 !
Les 19 et 20 octobre, se tient à Amiens le procès en appel des 8 de Goodyear, condamnés en 1 ère instance à 24 mois de prison dont 9 mois fermes et 5 ans de mise à l’épreuve... pas moins... pourtant même la direction de Goodyear et les 2 cadres (soi-disant séquestrés) avaient retiré leur plainte... cela n’a suffi ni au procureur ni au tribunal qui devaient avoir des comptes à régler.
Sur le front du gouvernement : « A l’ouest, rien de nouveau » !
Solidaires n’attend rien du résultat final de la séquence électorale qui s’achèvera le 18 juin au soir. Nous continuerons à exprimer fortement, et ce en toute indépendance, les revendications légitimes du mouvement social et à peser sur les processus en cours pour les faire aboutir
TOUTES A Y GAGNER, 20 ans de féminisme intersyndical
« Ce livre est à la fois un cadeau, une mémoire et une promesse... Un cadeau d’abord, parce qu’il fête les 20 ans des Journées intersyndicales Femmes...
Grève des travailleur-ses de l’asile
Le Collectif des travailleur-ses de l’asile, SUD Santé Sociaux et ASSO appellent tou-tes les travailleur-ses de l’asile à se mettre en grève le 4 avril.
Manifestation nationale du travail social, médico-social et sanitaire
Nous appelons à la mobilisation des secteurs sociaux et médicosociaux dans une logique de convergence entre les secteurs publics et les secteurs privés.
Mobilisation Finances publiques
Journée morte à la DGFIP !
Justice pour Edouard
Rassemblons-nous, tous unis, devant la gare Saint-Lazare pour rendre hommage et demander justice pour notre camarade Edouard, victime de la répression syndicale !
Pas une voix ne doit aller au FN
Dans la continuité de la lutte quotidienne qu’elle mène depuis des années contre l’extrême droite, Solidaires réaffirme que pas une voix ne doit aller au FN. Ce parti base sa politique sur la « préférence nationale », le racisme et le repli nationaliste, incompatibles avec nos valeurs.
Liberté de manifester : Solidaires adresse un courrier aux ministres de l’intérieur et de la justice
Après le 19 avril, poursuivons les grèves, construisons un front commun
La journée du 19 avril appelée pour la défense des services publics, de l’emploi et des salaires a rassemblé des dizaines de milliers de manifestant-es, appelé nationalement par seulement deux organisations. Elle a constitué un moment de rencontre important dans la rue mais aussi dans des assemblées générales ouvertes ou communes dans les services.
Les mobilisations contre la loi travail ont rythmé, pendant plus de 6 mois, l’année 2016
Le journal de l’Union Syndicale Solidaires Ile de France
Code du travail : mort sur ordonnances
Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement, qui tout en vantant le dialogue social n’a pris la peine ni de consulter notre organisation ni même de lui faire parvenir les textes. Nous prendrons le temps de décortiquer en détail ceux-ci mais voici déjà quelques exemples de ce qui nous attend si nous ne nous mobilisons pas :
Fin de la trêve hivernale : manifestation nationale
La trêve hivernale des expulsions prend fin samedi 31 mars, tout comme le programme hivernal d’hébergement des sans abris. Toujours plus d’expulsions : En 2016, 128 146 jugements d’expulsion ont été rendus et 15 222 familles ont été jetées à la rue par la police et les huissiers, le plus souvent sans hébergement et sans relogement. Leur nom-bre va encore augmenter, car le gouvernement baisse les APL, n’applique pas l’encadrement des loyers et renforce la spéculation et les inégalités (baisses d’impôts, ISF, … )
Incendie criminel au foyer de travailleurs à Boulogne
Manifestation de solidarité avec les victimes
Les chômeurs ne comptent pas pour du beurre
Une réussite qui en appelle d’autres… pour qu’en 2017 on contre-attaque !
Entre les caisses en bois et le drapeau rouge bien typiques de la Compagnie Jolie Môme, les projecteurs ont éclairé plus d’un secteur en lutte.
Personne n’est illégal ! L’Etat est illégal !
Aubépine, membre du Collectif Parisien de Soutien aux Exilé-es, et Houssam de La Chapelle Debout, sont poursuivi.es pour avoir signé le 6 août dernier un rassemblement contre « les violences policières, le racisme d’État, pour des papiers et des logements pour toutes et tous », rassemblement autorisé par la Préfecture.
Non au licenciement de Moussa !
Crise de Moussaïte aiguë chez New LooK
Forfait jour imposé ! (Ordonnances Episode 6 : l’attaque parlementaire)
Une commission mixte composée de sénateur-trices et de député-es vient de décider d’amender la sixième ordonnance de la loi travail (dite balai) pour permettre à un employeur d’imposer le forfait jour à un-e cadre sans consentement explicite.
Manifestation pour les sans logis
Dans la rue on meurt … Un toit c’est la loi !