MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 24 mars

Qui sommes-nous ?

 
L’Union syndicale Solidaires Paris, c’est plus de 40 syndicats (ou sections syndicales) qui regroupent près de 10000 adhérent-es.

Notre activité :

• Soutien aux petites structures et de développement de notre influence dans des secteurs qui sont, soit des déserts syndicaux comme le commerce & les services soit des secteurs où les syndicats de Solidaires sont encore peu présents (bâtiment…)

• Un suivi des activités juridiques et de défense des salariés à travers les 28 élus prud’homaux et les 20 conseillers du salarié Parisiens (conseillers du salarié dont la tâche essentielle est de défendre les salariés victimes de licenciements dans les petites entreprises)

• La formation syndicale, ouvertes à toutes les organisations de Solidaires (sessions de formation liées aux institutions représentatives du personnel – délégués du personnel, comité d’entreprise, CHSCT mais aussi formations thématiques comme les formations RPS et souffrance au travail, rédaction de tract, prises de notes…).

• Une implication dans les activités de la Bourse du travail, ce qui nous permet en autre de réserver de nombreuses salles pour les organisations de Solidaires.

• la prise en charge et l’organisation des campagnes revendicatives interprofessionnelles
 

 
L’Union syndicale Solidaires existe depuis 2003, mais elle a des racines bien plus anciennes dans le syndicalisme. Cette union interprofessionnelle rassemble des organisations syndicales aux histoires assez différentes, à l’image de leurs équipes militantes comme de leurs adhérent-es.
Mais les projets et les aspirations rassemblent et convergent autour de valeurs, démarches et pratiques qui construisent une identité commune selon des règles de fonctionnement originales.

Lors de notre Congrès de 2008, nous avons intégré dans le préambule de nos statuts le fait que « le syndicalisme s’inscrit dans une démarche féministe en agissant pour l’égalité entre les hommes et les femmes ». A ce titre, la mixité dans l’animation et le partage des responsabilités est devenu un objectif au sein même de notre Union syndicale.

Solidaires fédère des syndicats et des fédérations de la fonction publique, des entreprises publiques et du secteur privé. Au 1er septembre 2015, elle regroupait cinquante-cinq organisations syndicales professionnelles nationales et structurait des unions locales dans la quasi-totalité des départements.

Son mode de fonctionnement repose sur une volonté partagée de créer une force d’entraide permettant à chaque organisation d’exister avec plus de puissance d’action et d’expression dans le champ syndical global. Il est également marqué par la volonté de mutualiser les moyens, les savoir-faire des uns et des autres, les compétences acquises dans certains domaines, pour en faire profiter l’ensemble de notre Union syndicale.
Le souci de préserver l’autonomie des organisations, de ne pas les déposséder de leurs positions, d’éviter les dérives bureaucratiques et la mise en place de superstructures de plus en plus éloignées des réalités des adhérent-e-s, nous a conduit à essayer d’inventer une autre manière de fonctionner.

Notre Union syndicale défend les travailleurs et les travailleuses en France, quelle que soit leur origine et leur culture, et travaille avec les organisations de jeunes, de chômeurs et chômeuses, de paysans, d’habitants… Elle entretient des relations fraternelles avec de nombreuses organisations syndicales et d’associations à l’étranger pour faire vivre la solidarité internationale.
 

 

 

 
 

Actualités

Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage du SAF
Le Syndicat des Avocats de France lance sur sa chaîne YouTube 14 vidéos pour comprendre les enjeux des projets d’ordonnances sur le droit du travail.
4 ans après la mort de Clément Méric, CONTRE TOUS LES RACISMES ET L’EXTRÊME DROITE
Il y a quatre ans déjà, le 5 juin 2013, notre camarade, Clément Méric, syndicaliste et antifasciste était assassiné par des militants d’extrême-droite.
Manifestation #2 contre la loi asile-immigration
L’heure est à l’action, à la lutte contre ce projet de loi, elle doit avoir lieu ici et maintenant.
Ni bidonville, Ni expulsion : Liberté de Circulation !
L’État occulte toutes les formes de contestation de sa politique migratoire après les avoir diabolisées par ses propos face aux médias. Au lieu de proposer de réelles solutions en faveur des personnes vivant sur le bidonville de Calais, il ne cherche qu’à le faire disparaître ainsi que ses habitant-e-s et soutiens.
Assurance chômage : un projet de loi contre les chômeurs et les chômeuses
La réforme de l’assurance chômage élégamment appelée « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est présentée au conseil des ministres ce 25 avril.
Dans l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars !
Lutter contre les préjugés sur les migrants
Soirée débat unitaire sur les répressions
Animée par Edwy Plenel, Antoine Chao, Judith Krivine avec Assa Traoré, David Dufresne
Syrie : Rassemblement à Paris
A peine élu président, Macron a décidé d’inviter en France son homologue russe, Poutine.
Mobilisation contre la Loi travail II
Notre récent congrès a été l’occasion pour notre Union syndicale d’appeler, dans le cadre de la bataille qu’il convient de mener sans attendre contre la Loi travail II, à manifester ce 19 juin dans de nombreuses villes à l’appel des intersyndicales et des collectifs locaux du Front social.
8 mars, grève des femmes
Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.
"Peu importe pourquoi les travailleurs se battent, ils se battent parce qu’ils ont forcément raison"
Texte d’Audrey Vernon en soutien au lutte
Un acte qui appelle des suites
Amplifions la mobilisation avec toutes celles/ceux qui se reconnaissent dans les mots d’ordre de justice sociale !
Contre les LGBTIphobies, nos fiertés !
Plus que jamais, nous devons revendiquer et affirmer nos droits à toutes les identités de genre et à toutes les orientations sexuelles, reprendre la rue, être visibles, résister crânement à toutes les attaques réactionnaires, proclamer haut et fort le droit pour les LGBTI d’exister et assumer avec fierté nos choix de vie, pour faire reculer les LGBTIphobies.
Contre la précarité dans l’enseignement supérieur et la recherche
Non à l’état d’urgence permanent
Le gouvernement et le parlement ont décidé de prolonger, une nouvelle fois, l’État d’urgence. Décrété suite aux monstrueux attentats de 2015, l’essentiel des mesures gouvernementales n’apporte aucune réponse efficace.
retrait de la Loi travail
Manifestations et grèves !
Le climat est pourri en macronie
Les jours se suivent et se ressemblent dans la France d’Emmanuel Macron : contre les manifestant.es, contre le mouvement social – des banlieues aux manifs en passant par la ZAD – l’État utilise sa force de répression à tout va. Il semble que le simple fait de contester ce système soit insupportable à ce pouvoir.
Mobilisation des livreur-euses du 11 août 2017
Le 11 août dernier était organisée la première grève d’ampleur chez Deliveroo. Parti de Bordeaux fin juillet, le mouvement de contestation s’est rapidement étendu à Lyon puis à Paris et suscite un large intérêt médiatique.
Non au sabordage de la DGFiP !
Sous l’impact combiné des suppressions d’emplois et des évolutions du paysage institutionnel, la DGFiP et ses personnels subissent de multiples restructurations (ASR), fermetures et autres transferts de missions, dans un mouvement de concentration de plus en plus fort.
Massacres de mai 67 en Guadeloupe
Marche pour la vérité, la justice et les réparations
La solidarité, plus que jamais un délit ?
L’ensemble de ces intimidations, poursuites, condamnations parfois, visent donc bien en fait ce qui constitue de nouvelles formes du « délit de solidarité ».
Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !
Depuis le 3 avril, les cheminot-es se mobilisent de manière massive contre la destruction du service public ferroviaire avec des grèves puissantes et déterminées, tellement que la direction de la SNCF déraille et se décrédibilise en annonçant seulement 30% de grévistes, alors que 90% des trains ne circulent pas. La Fédération SUD-Rail appelle à renforcer la mobilisation dans la grève, aux piquets, dans les AG, à proposer des actions permettant aux autres luttes de s’agréger à l’action des cheminot-es... les dates des 8 et 9 avril doivent y participer notamment le 9 à Paris en se joignant aux cortèges.
Code du travail : la mobilisation est urgente !
Le mardi 30 mai, le premier ministre et la ministre du travail ont reçu l’Union syndicale Solidaires pour « une réunion de travail autour du Dialogue Social ».
12 septembre : un succès qui nous engage !
La journée d‘actions, de manifestations et de grèves du 12 septembre 2017 contre les ordonnances travail a été un large succès. L’Union syndicale Solidaires a comptabilisé plus de 200 manifestations regroupant plus de 450 000 manifestant-es dans des cortèges dynamiques, denses et déterminés.