ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 21 juillet

Syrie : Rassemblement à Paris


Poutine, qui intervient depuis septembre 2015 ouvertement pour écraser la révolution syrienne et dont les bombardements ont tué plus de 4100 civils en Syrie. Poutine qui soutient depuis 2011, avec l’Iran, le régime assassin de Bachar al-Assad (à l’origine de plus de 320 000 morts, plus de 5 millions de réfugiés, plus de 50% de la population déplacée en interne ou à l’étranger, plus de 100 000 prisonniers politiques).

Cette invitation a lieu à l’occasion du 300ème anniversaire de l’ouverture de l’ambassade de la Russie à Paris, célébrée par une exposition sur Pierre le Grand à Versailles. Poutine sera donc présent en France à Versailles le jour de l’inauguration de l’exposition, le lundi 29 mai. L’occasion de discuter diplomatie avec Macron,... et de la Syrie notamment. Une discussion que n’avait pu avoir Hollande en octobre dernier, alors qu’Alep était pilonnée par les aviations syrienne et russe ; ce qui n’avait pas empêché le gouvernement français de ne jamais qualifier les bombardements russes comme criminels.

Alors que ces derniers mois nombre de réunions diplomatiques se sont tenues, à Genève et à Astana notamment, le peuple syrien continue d’être réprimé dans le sang et la déportation d’hommes, de femmes et d’enfants se poursuivent : à Homs, le quartier d’al-Waer qui était assiégé, vient de terminer d’être évacué (environ 40 000 habitants), à Barzeh et Qaboun, dans la banlieue de Damas, les populations ont été déportées à la mi-mai, et la reprise de ces quartiers par le régime a entraîné une intensification du siège autour de Douma (avec plus de 350 000 habitants).

Ainsi nous exigeons :

  • Arrêt immédiat de tous les bombardements en Syrie !
  • Aucune collaboration avec les dictateurs : ni Assad, ni Poutine !
  • Levée immédiate de tous les sièges !
  • Libération immédiate de tous les prisonniers politiques !
  • Départ de toutes les forces armées étrangères de la Syrie !
  • Mobilisation internationale pour l’aide humanitaire et l’accueil des réfugiés !

Ni Assad, ni Daech ! C’est au peuple syrien et à lui seul de décider de son avenir. La revendication du peuple syrien pour le départ de Assad et la fin de son régime, immédiatement et sans condition, est légitime.

Le collectif Avec la Révolution Syrienne appelle à rejoindre le rassemblement appelé par des Syriens qui aura lieu : lundi 29 mai à 18h30 métro Invalides

Images à télécharger

  Sans titre

Actualités

Barème et plafonnement des indemnités prud’homales : la Cour de cassation contente le patronat !
La Cour de cassation, saisie pour avis, a validé le plafonnement des indemnités prud’homales qui fait suite aux ordonnances Macron de 2017, à la grande joie du patronat.
Chronopost d’Alfortville : Rassemblement devant la DIRRECTE
les salariés sans-papiers en lutte de Chronopost Alfortville se rassembleront devant la Dirrecte du Val-de-marne pour exiger la satisfaction de leurs revendications : embauche en CDI temps plein par La Poste, régularisation de l’ensemble des camarades.
Rassemblement citoyen devant l’Assemblée nationale contre le CETA
Emmanuel Macron a repoussé la ratification du CETA pendant l’été, après les élections européennes, pour éloigner toute contestation... manqué puisque le CETA n’a jamais réuni un arc de force aussi large contre lui : plus de 70 organisations de la société civile ont signé une déclaration commune, alors que plus de 110 000 messages ont été envoyés aux député-es et sénateur-trices par les internautes.
Stop à la répression des sans-papiers - Libération des interpellés
L’Union syndicale Solidaires, engagée dans le soutien aux migrant-es et sans-papiers et pour l’égalité des droits, exprime sa solidarité avec les Gilets noirs et l’association Droits devant et le collectif La Chapelle debout.
Solidaires se bat pour le droit de manifester et contre l’usage des LBD
Depuis quelques années, la répression de l’Etat au travers de ses « services de maintien de l’ordre » (Police et Gendarmerie) n’a fait que s’aggraver. Cette montée de ce que nous qualifions des violences policières s’est particulièrement exprimée lors des manifestations des Gilets jaunes, lors des récents rassemblements climat ou dernièrement à Nantes lors de la fête de la musique et aussi, plus largement, au quotidien, dans les quartiers populaires.

Facebook


Twitter