ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 17 septembre

Syrie : Rassemblement à Paris


Poutine, qui intervient depuis septembre 2015 ouvertement pour écraser la révolution syrienne et dont les bombardements ont tué plus de 4100 civils en Syrie. Poutine qui soutient depuis 2011, avec l’Iran, le régime assassin de Bachar al-Assad (à l’origine de plus de 320 000 morts, plus de 5 millions de réfugiés, plus de 50% de la population déplacée en interne ou à l’étranger, plus de 100 000 prisonniers politiques).

Cette invitation a lieu à l’occasion du 300ème anniversaire de l’ouverture de l’ambassade de la Russie à Paris, célébrée par une exposition sur Pierre le Grand à Versailles. Poutine sera donc présent en France à Versailles le jour de l’inauguration de l’exposition, le lundi 29 mai. L’occasion de discuter diplomatie avec Macron,... et de la Syrie notamment. Une discussion que n’avait pu avoir Hollande en octobre dernier, alors qu’Alep était pilonnée par les aviations syrienne et russe ; ce qui n’avait pas empêché le gouvernement français de ne jamais qualifier les bombardements russes comme criminels.

Alors que ces derniers mois nombre de réunions diplomatiques se sont tenues, à Genève et à Astana notamment, le peuple syrien continue d’être réprimé dans le sang et la déportation d’hommes, de femmes et d’enfants se poursuivent : à Homs, le quartier d’al-Waer qui était assiégé, vient de terminer d’être évacué (environ 40 000 habitants), à Barzeh et Qaboun, dans la banlieue de Damas, les populations ont été déportées à la mi-mai, et la reprise de ces quartiers par le régime a entraîné une intensification du siège autour de Douma (avec plus de 350 000 habitants).

Ainsi nous exigeons :

  • Arrêt immédiat de tous les bombardements en Syrie !
  • Aucune collaboration avec les dictateurs : ni Assad, ni Poutine !
  • Levée immédiate de tous les sièges !
  • Libération immédiate de tous les prisonniers politiques !
  • Départ de toutes les forces armées étrangères de la Syrie !
  • Mobilisation internationale pour l’aide humanitaire et l’accueil des réfugiés !

Ni Assad, ni Daech ! C’est au peuple syrien et à lui seul de décider de son avenir. La revendication du peuple syrien pour le départ de Assad et la fin de son régime, immédiatement et sans condition, est légitime.

Le collectif Avec la Révolution Syrienne appelle à rejoindre le rassemblement appelé par des Syriens qui aura lieu : lundi 29 mai à 18h30 métro Invalides

Images à télécharger

  Sans titre

Actualités

« Frappons un grand coup ! »
La période estivale n’a pas calmé la colère contre le projet de nouveau réseau de proximité de la DGFiP porté par le ministre Darmanin. Avec l’intersyndicale DGFiP Solidaires, CGT, FO, CFDT et CFTC, les personnels ont continué à afficher leur rejet de ce projet destructeur des missions de l’administration des Finances publiques.
Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut
Les membres du Comité soutiennent Camille Halut et demandent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles de respecter les normes internationales, européennes et internes (rappelées par le Défenseur des droits), en matière de liberté de réunion et de manifestation, et d’assurer la protection effective des observateurs et défenseurs des droits fondamentaux.
En grève et dans la rue le 24 septembre : Rassemblons nos luttes !
La rentrée sociale est marquée par l’accumulation de nombreux mouvements et une multitude de dates de mobilisation. La colère sociale loin de s’éteindre, s’amplifie face aux attaques du gouvernement sur l’assurance chômage, la fonction publique, les services publics, etc. dans un contexte répressif et autoritaire. Depuis des mois, le gouvernement balade les organisations syndicales dans des discussions sans fin autour de nouvelles attaques sur les retraites et recule sans cesse le lancement de cette réforme par crainte qu’elle catalyse la colère sociale.
Urgence écologique et urgence sociale
Devant l’urgence de la situation sur le plan social et environnemental, nos organisations font le choix d’agir pour une véritable politique écologique et sociale. Naturellement, nous nous inscrivons donc dans les initiatives prévues dans la période du 20 au 27 septembre 2019 autour des enjeux sociaux, climatiques et de paix.
Imposons un autre avenir
Les mobilisation de septembre peuvent paraître dispersées. Elles répondent à différents enjeux. Nous pensons qu’il faut créer les conditions pour les faire converger pour créer un rapport de force suffisant. Pour faire plier le gouvernement et les patrons et proposer des alternatives pour un autre avenir.

Facebook


Twitter