ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 17 septembre

Une expo hommage contre l’oubli


La Maison des journalistes de Paris accueille une exposition à la mémoire de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, assassinés le 2 novembre 2013 à Kidal au Nord Mali, alors qu’ils étaient en reportage pour Radio France Internationale (RFI).

Trois ans après leur mort, les raisons de ce drame ne sont pas élucidées ou du moins non rendues publiques. A l’appel de l’Association « Les amis de Ghislaine et Claude », plus de 30 dessinateurs et graphistes ont confié leurs œuvres pour dénoncer les entraves à la liberté de l’information et réclamer la vérité et la justice contre le silence et l’oubli.

Le SNJ, membre de l’Association, a publié un communiqué « A quand la vérité sur les meurtres de Ghislaine et Claude » invitant la profession a réclamer des informations au président et au ministre de la Défense français à l’occasion de la « Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes », instituée par les Nations Unies le 2 novembre en mémoire de Ghislaine et Claude.

Exposition Maison des journalistes, 35 rue Cauchy, 75015 Paris

Lire aussi le communiqué de l’association


http://snj-paris-idf.org/2016/11/02...

Actualités

« Frappons un grand coup ! »
La période estivale n’a pas calmé la colère contre le projet de nouveau réseau de proximité de la DGFiP porté par le ministre Darmanin. Avec l’intersyndicale DGFiP Solidaires, CGT, FO, CFDT et CFTC, les personnels ont continué à afficher leur rejet de ce projet destructeur des missions de l’administration des Finances publiques.
Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut
Les membres du Comité soutiennent Camille Halut et demandent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles de respecter les normes internationales, européennes et internes (rappelées par le Défenseur des droits), en matière de liberté de réunion et de manifestation, et d’assurer la protection effective des observateurs et défenseurs des droits fondamentaux.
En grève et dans la rue le 24 septembre : Rassemblons nos luttes !
La rentrée sociale est marquée par l’accumulation de nombreux mouvements et une multitude de dates de mobilisation. La colère sociale loin de s’éteindre, s’amplifie face aux attaques du gouvernement sur l’assurance chômage, la fonction publique, les services publics, etc. dans un contexte répressif et autoritaire. Depuis des mois, le gouvernement balade les organisations syndicales dans des discussions sans fin autour de nouvelles attaques sur les retraites et recule sans cesse le lancement de cette réforme par crainte qu’elle catalyse la colère sociale.
Urgence écologique et urgence sociale
Devant l’urgence de la situation sur le plan social et environnemental, nos organisations font le choix d’agir pour une véritable politique écologique et sociale. Naturellement, nous nous inscrivons donc dans les initiatives prévues dans la période du 20 au 27 septembre 2019 autour des enjeux sociaux, climatiques et de paix.
Imposons un autre avenir
Les mobilisation de septembre peuvent paraître dispersées. Elles répondent à différents enjeux. Nous pensons qu’il faut créer les conditions pour les faire converger pour créer un rapport de force suffisant. Pour faire plier le gouvernement et les patrons et proposer des alternatives pour un autre avenir.

Facebook


Twitter