ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 11 avril

Assises nationales des Services publics


Il est temps de donner des alternatives pour le renouveau des services publics au XXI ème siècle, dans un contexte préélectoral de surenchère libérale sous fonds de « moins de dépenses publiques, moins de services publics, moins d’agents publics », comme unique programme. C’est l’objet de des Assises Nationales des Services Publics des 18 et 19 novembre 2016, et du Manifeste des services publics du XXI ème siècle (finalisation décembre 2016).

C’est à la manifestation de Guéret, en juin 2015, que nous nous sommes donnés rendez vous pour débattre des services publics du XXIème siècle, au sein de Convergence Services Publics, qui réunit syndicats (Solidaires, CGT, FSU), associations (Copernic, Attac, Résistance sociale…) , collectifs (Coordination des hôpitaux, NSED -Notre Santé En Danger-, Coordination de l’Eau , Coordination du Rail…), partis politiques (PCF, Ensemble !, Parti de Gauche, EELV).

Le programme des Assises nationales des Services publics

Elles débuteront le vendredi 18 au soir à 18h par un forum-débat sur la Sécurité sociale, co-organisé avec « Notre santé en danger ».

Elles se poursuivront le samedi 19 toute la journée de 9h à 17h sur les services publics

Le matin, tenue de quatre ateliers :

  • Atelier A : Quels moyens (gestion et financement) pour les SP afin de répondre au mieux aux besoins des usagers ? Efficacité sociale, économique et écologique. Gratuité. Quels agents ? Lutte contre la précarité dans les SP. Statut dans la Fonction publique.
  • Atelier B : Biens communs, enjeux environnementaux et transition écologique.
    Comment prendre en compte des besoins en dehors des impératifs de rentabilité et de la sphère marchande ? Quelle relation entre économie sociale et solidaire, services publics, biens communs et secteur associatif ?
  • Atelier C : Démocratisation des services publics. Rôle des citoyens, des élus locaux, des associations, des personnels. Comment s’approprier les services publics qui sont aujourd’hui confiés ou monopolisés par des acteurs privés ou qui, publics, n’ont plus au coeur de leur action la réponse aux besoins des citoyens-usagers ? Europe et traités de libre échange, comment imposer la volonté des peuples ?
  • Atelier D : Accès aux droits ; droits nouveaux, formation, autonomie, égalité hommes /femmes, problème des dispositifs qui écartent les jeunes du droit commun….
    Cet atelier sera animé par des orgas de jeunesse.

Pause déjeuner, expo Femmes -Egalité

  • L’après-midi se déroulera sous forme d’une séance plénière ; un appel clôturera les travaux qui s’achèveront vers 17h.

Le site de Convergence

Actualités

Dans l’action le 23 avril et le 1er mai
Alors que la situation sanitaire est explosive, que des contaminations s’accélèrent, particulièrement avec les variants du virus et qui touchent de plus en plus de personnes, une surmortalité est constatée proportionnelle aux inégalités sociales ou territoriales Depuis plus d’un an, aucune annonce gouvernementale ne témoigne d’une prise de conscience des raisons objectives de ce troisième confinement nationale qui ne dit pas son nom.Pas un mot sur ce qui a conduit les hôpitaux publics et les services de santé en général à être au bord de l’implosion.
Déclaration de l’Union syndicale Solidaires réunie en comité national les 7 et 8 avril 2021
Le comité national de Solidaires réaffirme que des mesures d’urgences pour répondre aux crises sanitaires et sociales sont indispensables. Solidaires rejoint l’appel au 23 avril de lutte contre la réforme de l’assurance chômage. Le premier mai doit être une journée de forte mobilisation.
Journée Mondiale de lutte pour le droit à la Santé le 7 Avril 2021
La pandémie qui a déjà fait près de 3 millions de morts a été amplifiée par la destruction des services publics, le manque de lits d’hospitalisation et de personnels, la marchandisation du secteur sanitaire et social et l’abandon au caritatif du « non rentable » et d’une partie des déterminants de santé.
Leur mépris / Notre colère et notre détermination
Mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé une forme de nouveau confinement. Dans un faux numéro de mea culpa relevant plus d’un autosatisfecit, il a demandé encore plus d’efforts aux soignant.es et aux services publics. Bien sûr, la gestion du COVID 19 est complexe. Mais rien n’a été fait depuis un an pour anticiper réellement cette situation.
Abrogation immédiate du décret chômage ! En colère le 2 avril !
Le 31 mars est donc paru le nouveau décret portant réforme de l’assurance chômage. Sans surprise il confirme l’ensemble des régressions que le gouvernement veut faire avaler aux chômeurs et aux précaires. Face au cynisme du gouvernement, le 2 avril, cessons le travail et participons massivement aux manifestations de la colère contre ce gouvernement indigne ! Abrogation du décret !

Facebook


Twitter