ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 24 janvier

Depuis quelques jours la polémique enfle sur le système de non-droit mis en place par Macron à l’Elysée.

  

Une fois de plus nous voyons que ceux et celles qui détruisent les droits sociaux se pensent au dessus des lois. Certainement au nom de « l’exemplarité ».

Cette pratique illégale est aussi significative de la conception de l’Etat qu’à Macron, un peu comme si Benalla à l’Elysée était un premier exemple de son projet pour la fonction publique : la place grandissante faite au secteur privé, l’externalisation des missions, les privilèges accordés à certain-es, la fidélité au pouvoir en place.
Si la « toute puissance » de l’Élysée est un problème, un autre est l’acceptation grandissante des violences policières contre la société. Ces violences commises ces dernières années sont très nombreuses, ayant entraîné des traumatismes physiques et psychiques, des mutilations et parfois même la mort : grévistes et manifestant.es, zadistes, lycéen.nes ou étudiant.es, habitant.es des quartiers populaires... et la suite.




           

Rendez-vous

Le 24 janvier 2020
En grève et déterminés pour gagner le retrait du plan Macron-Philippe !
Alors que, depuis plusieurs jours, le Premier ministre multiplie les déclarations pour que la grève cesse, les unions régionales Ile-de-France (URIF) CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF et UNL, se félicitent que la grève non seulement tienne mais se développe dans de nouveaux secteurs : après les avocats et les raffineries, ce sont désormais les salariés des ports et docks qui rejoignent les agents de la RATP et de la SNCF dans la grève, provoquant le blocage des sites et entraînant les réactions inquiètes des fédérations patronales du transport.
Le 7 février 2020 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Le 17 février 2020 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »

Facebook


Twitter


Actualités

Un 24 massif et déterminé pour le retrait
Le Président de la République a donné son feu vert à l’examen en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites le 24 janvier 2020. Ce projet renvoie à de nombreuses ordonnances et décrets qui définiront ultérieurement et sans débat les dispositions structurantes du régime prétendu universel qui impliqueraient des conséquences désastreuses pour toute la population.
Soirée projection/débat "MINIMUM SYNDICAL !" Luttes et résistances contre l’homophobie et la transphobie au travail et dans le syndicat.
En présence de membres de la commission Genres & Sexualités de l’Union syndicale SOLIDAIRES & de la réalisatrice Alexandra Dols. Dans le documentaire « Minimum Syndical » des personnes syndiqué-es à Solidaires - Trans et/ou PD, Gouine, Bi-es, gay, lesbienne, queer, intersexe (tpgqi+) etc nous parlent des discriminations et violences auxquelles iels font face au travail et des obstacles dans le syndicat pour changer les mentalités. Ces personnes parlent aussi de leurs stratégies, de leurs ripostes et des victoires de la commission Genres & Sexualités de l’Union syndicale SOLIDAIRES.
Public / privé : tous concernés ! Plus d’hésitation : en grève jusqu’au retrait du plan Macron-Philippe !
Une nouvelle fois depuis le 5 décembre, des milliers de salariés de très nombreuses entreprises ferons grève et participerons aux manifestations du 16 janvier.
42 JOURS PLUS TARD : Un mouvement majoritaire et inédit !
La mobilisation se poursuit les 14, 15 et 16 janvier pour le retrait du projet de réforme des retraites, entraînant chaque jour de nouveaux travailleur.euses, de la jeunesse,... De nombreuses initiatives se tiennent sur tout le territoire : grève, manifestations, rassemblements, piquets de grève, etc… rassemblant à nouveau plusieurs centaines de milliers de personnes.
Leurs violences, notre détermination.
La liberté de manifester doit être respectée !