ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 20 août

Par nos morts, aucune minute de silence, mais toute une vie de combat !


Marielle, femme noire et originaire de la favela de Marée, a été une militante d’une extrême importance pour le mouvement féministe à Rio de Janeiro - par la construction de politiques publiques pour les femmes dans la ville - en mettant l’accent contre la violence et la défense des Droits sexuels et génésiques des femmes. En outre, la conseillère a été en première ligne contre l’intervention militaire à Rio de Janeiro.
Elle a été également nommée rapporteure de la commission chargée de suivre l’intervention à la mairie de la ville.

Nous nous joignons à la chorale des cris qui exigent l’analyse du crime pour que son meurtre ne reste pas impuni. Nous nous solidarisons avec les compagnes et compagnons du PSOL, avec sa famille et ses amis en ce moment de douleur.

La meilleure façon d’honorer une combattante comme Marielle est de continuer son combat. C’est notre message pour les puissants. Nous continuerons à nous battre pour la construction d’une société plus juste et égalitaire pour les femmes et pour tout le peuple brésilien.

Nous poursuivrons en marche jusqu’à ce que nous soyons tous libres !
Pour la fin de l’intervention militaire à Rio de Janeiro !

Marielle Franco, cadeau !


Pour nos mortes, pas une minute de silence, mais une vie de lutte !

Actualités

Les Chronos font leur cinéma !
Projection débat sur le piquet de grève des travailleurs sans-papiers de Chronopost
Grâce au Conseil d’Etat, policiers et gendarmes pourront continuer à blesser, mutiler ou tuer des manifestant-es
Le Conseil d’Etat vient de rejeter les demandes de nombreuses organisations, dont l’Union syndicale Solidaires, visant à faire interdire l’utilisation des Lanceurs de balles de défense lors des manifestations. Le Conseil d’Etat a également débouté les organisations qui voulaient faire interdire le recours aux grenades de désencerclement GLI-F4.
Les travailleurs sans papiers de Chronopost Alforville au siège de la Poste à Paris
Parti s’amuser et danser, Steve a été retrouvé mort
Aux bords de la Loire, le 21 juin dernier, lors de la soirée de la fête de la musique plusieurs personnes ont été contraintes de se jeter dans l’eau suite à une intervention très violente de la part des forces de l’ordre qui ont sans scrupule utilisé gaz lacrymogènes, grenades de désencerclement et usé de violence physique.
Femmes de chambre : la violence et l’exploitation, ça suffit !
Pas de vacances pour la lutte de classe. Encore cet été, des femmes de chambres, cessent le travail contre les cadences infernales que leur imposent les sous-traitants des grands groupes hôteliers et pour une véritable reconnaissance de leur travail

Facebook


Twitter