ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 14 novembre

Permanence « Conditions de travail et santé »


Accueil gratuit, anonyme, sans rendez-vous. Merci de vous présenter à l’accueil à 19h15 au plus tard

Pour vous, ce sont peut-être au contraire des conditions de travail intenables, dangereuses, injustes, sous pression, des violences, du harcèlement, des problèmes de santé (accident du travail, maladies liées au travail...), la précarité et l’incertitude du lendemain (contrat précaire, management brutal, menaces, licenciement abusif...)...

Vous voulez trouver des conseils, des outils pour vous défendre, des idées pour vous en sortir... si d’autres collègues sont concernés-es, venez ensemble : à plusieurs on est plus forts

La permanence conditions de travail et santé est ouverte à tou-te-s, travailleuses et travailleurs de tous statuts (CDI, CDD, fonctionnaires, apprenti-e-s, stagiaires, intérimaires, sous-traitants, intermittent-e-s, chômeur-e-s, indépendant-e-s...)

Pour

  • Permettre à chacun-e de parler de ce qui se passe au travail, de connaître ses droits, de trouver de l’aide
  • Partager des expériences, des techniques, des connaissances et des pratiques.
  • Retrouver la capacité d’agir, ne pas rester isolé, rejoindre un collectif.
  • Construire des réponses ensemble, organiser une résistance collective à des conditions de travail qui rendent malade.
  • Une surcharge de travail, des objectifs impossibles, la pression du temps, la pression du résultat...
  • L’impossibilité de changer les délais fixés, d’augmenter les moyens, de bien faire le travail selon les règles du métier...
  • Une surveillance permanente, une pression pour ne pas déclarer les accidents du travail, ne pas déclarer les heures supplémentaires, ne pas dire les problèmes...
  • Des travaux dangereux, des produits chimiques toxiques, des charges trop lourdes, des tâches répétitives sous cadence, des travaux de nuit injustifiés...
     

Permanence conditions de travail et santé ouverte aux travailleuses et travailleurs de tous statuts le premier vendredi et troisième lundi de chaque mois de 17h30 à 19h15 à la Bourse du travail de Paris
 

Permanence initiée par des membres du Collectif pour la santé des travailleuses et travailleurs issu de l’appel de janvier 2015
« Pour ne plus perdre sa vie à la gagner » http://neplusperdresaviealagagner.org
 
Contact mail : permanence@neplusperdresaviealagagner.org


Documents à télécharger > permanence Conditions de travail et santé

Actualités

Appel à se rassembler mardi 12 novembre dans toute la France
Ce vendredi 8 novembre en début d’après-midi, un camarade de Solidaires étudiant-e-s Lyon a tenté de s’immoler par le feu devant le bâtiment du CROUS à Lyon. Par cet acte désespéré et politique, il a voulu alerter sur ses conditions précaires d’étudiant redoublant, privé de bourse, dans un système universitaire toujours plus libéralisé.
Le 10 novembre, à Paris, nous dirons STOP à l’islamophobie !
Plus de cinquante personnalités appellent à manifester le 10 novembre à Paris contre la stigmatisation des musulmans de France.
Meeting de solidarité internationale avec le peuple algérien !
Depuis la mi-février 2019, un mouvement populaire massif et inédit dans l’histoire de l’Algérie fait renaitre le rêve des Algériennes et des Algériens pour un pays libre et démocratique où les citoyens veulent vivre dans la sécurité et dans la dignité.
Macron-Delevoye : dérapage et affolement sur la réforme des retraites
Le couac entre Macron et Delevoye (le Monsieur retraite du gouvernement) porte sur la portée de la réforme et sur les concessions que l’un ou l’autre pense pouvoir faire si notre mobilisation est importante. C’est pour Solidaires d’abord la preuve de leur fébrilité et de leur inquiétude.
A celles et ceux qui veulent un autre avenir, convergeons sur décembre
L’Union syndicale Solidaires a décidé début octobre d’appeler à la grève générale sur les retraites le 5 décembre et à reconduire les jours suivants. Il n’y a pas de bouton magique en ce sens : ce sont les assemblées générales de grévistes, sur les lieux de travail, qui décideront. Nous pensons que seul un mouvement reconduit et d’ampleur, capable de bloquer l’économie nous donnera le rapport de force nécessaire pour faire plier ce gouvernement.

Facebook


Twitter