MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 10 décembre

Qui sommes-nous ?

 
L’Union syndicale Solidaires Paris, c’est plus de 40 syndicats (ou sections syndicales) qui regroupent près de 10000 adhérent-es.

Notre activité :

• Soutien aux petites structures et de développement de notre influence dans des secteurs qui sont, soit des déserts syndicaux comme le commerce & les services soit des secteurs où les syndicats de Solidaires sont encore peu présents (bâtiment…)

• Un suivi des activités juridiques et de défense des salariés à travers les 28 élus prud’homaux et les 20 conseillers du salarié Parisiens (conseillers du salarié dont la tâche essentielle est de défendre les salariés victimes de licenciements dans les petites entreprises)

• La formation syndicale, ouvertes à toutes les organisations de Solidaires (sessions de formation liées aux institutions représentatives du personnel – délégués du personnel, comité d’entreprise, CHSCT mais aussi formations thématiques comme les formations RPS et souffrance au travail, rédaction de tract, prises de notes…).

• Une implication dans les activités de la Bourse du travail, ce qui nous permet en autre de réserver de nombreuses salles pour les organisations de Solidaires.

• la prise en charge et l’organisation des campagnes revendicatives interprofessionnelles
 

 
L’Union syndicale Solidaires existe depuis 2003, mais elle a des racines bien plus anciennes dans le syndicalisme. Cette union interprofessionnelle rassemble des organisations syndicales aux histoires assez différentes, à l’image de leurs équipes militantes comme de leurs adhérent-es.
Mais les projets et les aspirations rassemblent et convergent autour de valeurs, démarches et pratiques qui construisent une identité commune selon des règles de fonctionnement originales.

Lors de notre Congrès de 2008, nous avons intégré dans le préambule de nos statuts le fait que « le syndicalisme s’inscrit dans une démarche féministe en agissant pour l’égalité entre les hommes et les femmes ». A ce titre, la mixité dans l’animation et le partage des responsabilités est devenu un objectif au sein même de notre Union syndicale.

Solidaires fédère des syndicats et des fédérations de la fonction publique, des entreprises publiques et du secteur privé. Au 1er septembre 2015, elle regroupait cinquante-cinq organisations syndicales professionnelles nationales et structurait des unions locales dans la quasi-totalité des départements.

Son mode de fonctionnement repose sur une volonté partagée de créer une force d’entraide permettant à chaque organisation d’exister avec plus de puissance d’action et d’expression dans le champ syndical global. Il est également marqué par la volonté de mutualiser les moyens, les savoir-faire des uns et des autres, les compétences acquises dans certains domaines, pour en faire profiter l’ensemble de notre Union syndicale.
Le souci de préserver l’autonomie des organisations, de ne pas les déposséder de leurs positions, d’éviter les dérives bureaucratiques et la mise en place de superstructures de plus en plus éloignées des réalités des adhérent-e-s, nous a conduit à essayer d’inventer une autre manière de fonctionner.

Notre Union syndicale défend les travailleurs et les travailleuses en France, quelle que soit leur origine et leur culture, et travaille avec les organisations de jeunes, de chômeurs et chômeuses, de paysans, d’habitants… Elle entretient des relations fraternelles avec de nombreuses organisations syndicales et d’associations à l’étranger pour faire vivre la solidarité internationale.
 

 

 

 
 

Actualités

Stop à l’acharnement policier contre les migrant-es et leurs soutiens
Évacuations à répétition, gazage et matraquage des migrant-es, arrestations et délivrance d’OQTF (obligation de quitter le territoire français), la stratégie des forces de l’ordre pour maltraiter les réfugié-es est désormais rodée.
Santé/Hopitaux : Mobilisation parisienne du 8 novembre
Après les réponses inacceptables du ministère, préparons une manifestation nationale en début d’année 2017 pour la satisfaction des revendications.
Exposition Canal Marches
"Aux caméras, citoyennes et citoyens !" Depuis 2009, avec l’Université populaire audiovisuelle de Canal Marches (l’Upopa), 100 films vidéos ont été réalisés par des actrices et acteurs associatifs et des habitant-e-s des quartiers populaires d’Île-de-France.
Non, le Front national n’est pas un parti comme les autres
Le Front national autorise les uns d’accès à ses meetings, interdit les autres, fait le tri entre les médias et décide de quel journaliste sera autorisé, ou non, à suivre Marine Le Pen. Pratique scandaleuse. Faut-il s’en étonner ? Sans doute pas. Faut-il le dénoncer ? Avec force !
Pour un 1er mai revendicatif, résistant et conquérant !
Pour ce 1er mai 2017, les luttes, les grèves sont nos moyens de peser sur notre avenir. Et cela continuera quel que soit le résultat des élections. Avec nos revendications contre les idées et les politiques d’extrême droite, c’est ce que nous dirons ensemble dans la rue ce 1er mai, avec d’autres syndicats et toutes les organisations et associations avec qui nous luttons dans la campagne pour "nos droits contre leurs privilèges".
Le climat est pourri en macronie
Les jours se suivent et se ressemblent dans la France d’Emmanuel Macron : contre les manifestant.es, contre le mouvement social – des banlieues aux manifs en passant par la ZAD – l’État utilise sa force de répression à tout va. Il semble que le simple fait de contester ce système soit insupportable à ce pouvoir.
Rassemblement
Gréve chez I Télé
Pour la défense du journalisme et de ses valeurs et en soutien aux salarié-es grévistes
Un droit, pas une menace
Depuis près d’un an, Amnesty international a enquêté sur le respect du droit de manifestation pacifique en France. Le constat est sans appel : l’application de l’état d’urgence et un usage disproportionné de la force ont restreint ce droit fondamental de manière préoccupante.
Journée nationale du droit de retrait
Comme suite à notre élection en décembre 2015, nos délégués sont sans vantardise les plus actifs sur la région Île-de-France, ce que la direction n’a pas manqué de relever.
Nous ne faisons pas partie de la cordée de Macron…
L’Union syndicale Solidaires a été reçue par le Premier ministre, la Ministre du travail et le Ministre de l’éducation ce mardi 17 octobre. Cela a été un moment pour affirmer notre exigence de retrait des ordonnances, d’abrogation de la loi El Khomri, mais aussi notre rejet des restrictions budgétaires qui touchent les services publics et exiger le maintien des contrats aidés, des APL et des fonds du logement social.
Journée d’expression des revendications Fonction Publique
Dans le cadre de la journée d’expressions revendicatives de la Fonction Publique un rassemblement militant, de soutien à l’audience demandée auprès de la ministre, aura lieu à proximité du ministère de la fonction publique
Avortement : Solidarité avec les Femmes polonaises !
Le Collectif« Avortement en Europe, les Femmes décident » soutient le mouvement des femmes polonaises pour un droit fondamental, celui de choisir d’avorter légalement et en toute sécurité ! es Femmes décident » revendique le droit pour toutes les femmes d’Europe à disposer de leurs corps et à avoir accès à un avortement sûr et légal !
Chômage, précarité : halte aux idées reçues !
Les vingt-cinq organisations réunies dans ce livre ont en commun de lutter, chacune dans leur domaine, contre le chômage et la précarité, ces réalités qui minent la société française depuis plus de quarante ans
Maudite soit la guerre !
Pétain ne sera donc pas honoré ce week-end, le chef de l’État ayant fait machine arrière, au vu du tollé provoqué par ses propos. Évidemment, il aurait été scandaleux de réhabiliter l’homme qui mena la politique antisémite et de collaboration avec les nazis. Mais nous n’oublions pas qu’avant cela, il fut aussi, comme d’autres qui seront honorés dimanche, le responsable de la mort de tous les « fusillés pour l’exemple ».
Nos services publics Zone à Défendre
Les services publics sont un bien commun essentiel. Ils se sont imposés aux pouvoirs publics au fil des luttes sociales pour la reconnaissance des besoins et des droits collectifs pour toutes et tous
La grève dans le privé...
pour les nul-les… et les autres
Pas une voix ne doit aller au FN
Dans la continuité de la lutte quotidienne qu’elle mène depuis des années contre l’extrême droite, Solidaires réaffirme que pas une voix ne doit aller au FN. Ce parti base sa politique sur la « préférence nationale », le racisme et le repli nationaliste, incompatibles avec nos valeurs.
Rassemblement devant l’hôpital Henri Mondor
contre la disparition de la greffe hépatique
Boycott du CCFP
Rassemblement unitaire Fonction publique
Film & Débat - Inspecteurs du Travail - Une rencontre de Jean-Pierre Bloc
Dans un monde du travail en plein bouleversement, les inspecteurs du travail sont aux avant-postes d’une guerre sourde mais intense. Qui sont-ils ? Que voient-ils ? En cette période de chômage massif, où le droit du travail est accusé de paralyser l’embauche, peuvent-ils encore agir ?
Appel à la marche vers le CRA de Vincennes
Journée nationale de marches contre les centres de rétention et pour la solidarité avec les migrantEs
Merci Macron ! Quel plaisir d’être exploité par vous !
Pas de Loi Travail sans loi Macron Alors que depuis 4 mois les manifestations et la mobilisation battent le pavé contre la loi travail n’oublions pas que Macron a préparé le terrain avec ses lois au service du patronat. Le champion du libéralisme mais surtout champion du travail dominical et de la casse de la justice prud’homale vient nous narguer avec son meeting à la Mutualité, pour lancer son mouvement "En Marche".
Le 3 avril inversons la vapeur ! Construisons les convergences
En ce printemps 2018, la défense des services publics et de la fonction publique sont un enjeu central contre les volontés destructrices de ce gouvernement. L’abandon des missions de services publics couplé à la casse des statuts, marquera profondément la population et son niveau de vie. Le développement de la sélection sociale dans l’orientation et les études de la jeunesse scolarisée fait l’objet de mobilisations croissantes, en particulier pour répondre aux agressions fascisantes sur plusieurs campus. Dans le même temps les attaques contre le pouvoir d’achat, en particulier avec la hausse de la CSG ont montré que les retraité.es ne vont pas se laisser faire.
CETA : plus que jamais, la mobilisation continue !
Le 9 octobre, ensemble à la conquête d’un autre avenir !
Nos salaires, pensions de retraite et minima sociaux stagnent et les dividendes versés aux actionnaires, multipliés par 5 en 30 ans, flambent !