ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 13 juillet

Répression et libertés

Marche Adama Traoré IV le 18 juillet à Beaumont-sur-Oise
Adama Traoré, le 19 juillet 2016, meurt à la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise), après son interpellation à Beaumont-sur-Oise. Il meurt étouffé à la suite d’un plaquage ventral par trois gendarmes. Ces derniers mots sont : « Je n’arrive pas à respirer ».
Le Conseil d’État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester
Saisi par le SAF, la CGT, FO, la FSU, Solidaires, le SM, l’UNEF, le DAL et Attac, le Conseil d’État vient de suspendre pour la deuxième fois les dispositions du décret du 31 mai 2020 qui, selon une nouvelle rédaction du gouvernement, soumettait la liberté de manifestation à un régime d’autorisation.
Vérité et justice
Le monde entier défile, avec ou sans autorisation, pour condamner l’assassinat de George Floyd, honorer sa mémoire, et déclarer qu’enfin les personnes noires, victimes à différents degrés de racisme systémique et institutionnel, doivent pouvoir « respirer », c’est-à-dire vivre comme tout être humain, libre et égal aux autres, en a le droit imprescriptible.
Violences policières : le droit d’alerte doit être respecté
La Maison des Lanceurs d’Alerte, dont Solidaires est membre fondateur, lance un appel au respect du droit d’alerte en matière de violences policières. Soutenu par une vingtaine de personnalités et d’organisations, il invite à donner des suites ambitieuses aux annonces de réformes des inspections du Ministère de l’Intérieur et à prendre au sérieux les alertes, qu’elles émanent de victimes, témoins ou des agents de police eux-mêmes.
Nous ne demanderons pas l’autorisation !
Le droit de manifester est une liberté fondamentale. Il est une condition et une protection pour les autres libertés. Il permet de dire ensemble comment on veut vivre. Depuis 1935, il s’exerce par simple déclaration. C’est ainsi qu’il a traversé le siècle et les crises pour arriver intact jusqu’à nous.
La liberté de manifester est un droit, et nous l’exercerons
Ce samedi 13 juin, le juge des référés du Conseil d’Etat a suspendu l’interdiction générale et absolue de manifester sur la voie publique, contenue dans l’article 3 du décret du 31 mai 2020 dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire.
Mobilisations contre les violences policières
L’Union syndicale Solidaires appelle à rejoindre la marche "Vérité et Justice" à Paris (rendez-vous 13h30 république) et tous les rassemblements ce samedi 13 juin à l’appel du Comité Justice pour Adama.
La police nationale est en colère ? nous aussi !
Mort-es, mutilé-es, interpellations abusives, contrôles au faciès, violences gratuites, propos racistes, propos homophobes, etc… l’Union syndicale Solidaires a toujours dénoncé et condamné ces agissements opérés par une bonne partie de la police nationale dans les quartiers populaires , les manifestations, les rassemblements.
Tout comme la santé, nos libertés ne sont pas négociables !
Alors que la population a consenti de façon responsable à une restriction de ses libertés, en particulier à travers le confinement, le gouvernement a poursuivi une politique répressive et liberticide se traduisant par des pratiques autoritaires et des violences policières, sans aucun lien avec la situation sanitaire mais entendant profiter de l’effet de sidération qu’elle a produit pour accélérer sa politique.
Déconfinement phase 2 : presque tous les droits sauf celui de manifester !
Nous exigeons le rétablissement immédiat du droit de manifester et mettrons tout en œuvre pour qu’en tous lieux puissent s’exercer nos droits sociaux et nos libertés publiques pour une véritable démocratie sociale.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Rendez-vous

Le 14 juillet 2020
Journée nationale d’action contre les politiques ultralibérales du gouvernement
Le 14 juillet prochain, jour symbolique, doit marquer l’exigence de tout changer en mettant à l’honneur “les premières et premiers de corvée” Solidaires appelle à se rassembler et agir partout sur le territoire contre les politiques ultralibérales du gouvernement.
aa

Facebook


Twitter