ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 29 mars

Soutien aux syndicalistes de KCTU emprisonnés et au mouvement social de Corée du Sud en lutte


Depuis le mois de septembre 2016 des grèves et des manifestations massives ont lieu partout en Corée du Sud, dans le prolongement des manifestations et des grèves de 2015 à l’appel de la coalition des travailleuses et travailleurs, paysan-nes et précaires.

L’Union syndicale Solidaires exige la libération immédiate des 6 syndicalistes de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) actuellement emprisonnés. Han Sang-gyun, président de la KCTU a ainsi été condamné le lundi 4 juillet par le tribunal du district central de Séoul, pour son rôle dans l’organisation de plusieurs manifestations dont celle du 14 novembre 2015. Il est emprisonné depuis un an.

L’appel du jugement aura lieu le 13 décembre. Libérez Han Sang-gyun !

L’Union syndicale Solidaires soutient les luttes qui ont lieu dans les secteurs hospitaliers, dans l’éducation et les transports à l’appel du syndicat du secteur public et des transports (KPTU).
Nos camarades des travailleurs du rail (KRWU) ont eux appelé à la grève du 27 septembre au 11 novembre 2016 contre des attaques patronales sur la rémunération des cheminot-es de Korail (Compagnie de chemins de fer).
Dans un contexte plus large, la grève dans les chemins de fer a quasiment fusionné avec le mouvement social.
Les cheminots en grève et les travailleurs en lutte manifestent ensemble en s’appuyant sur les points de convergence.
C’est le même gouvernement qui attaque les organisations syndicales et leurs représentants tout en piétinant continuellement le système démocratique. Travailleuses et travailleurs, paysan-nes, précaires et citoyen-nes, ils demandent la démission de la présidente Park, corrompue et ayant détourné des fonds publics.

La prochaine manifestation aura lieu le 26 novembre.
Elle sera suivie le 30 novembre d’un appel à la grève générale !

En soutien aux luttes des travailleuses et travailleurs de Corée, l’Union syndicale Solidaires appelle à se rassembler à Paris le 29 novembre à 18 h, métro Varenne.

Une pétition pour exiger la libération immédiate de Han Sang gyun qui passe en appel début décembre

Un point au moment du premier procès, en français

Actualités

Plus que jamais, durant la pandémie, nous continuons à informer, défendre et organiser les salarié-es
A partir du lundi 30 mars, l’Union syndicale Solidaires met en place un numéro vert  0 805 37 21 34
Réunion des "partenaires sociaux", M. Macron choisi ses interlocuteurs
Ce matin le président de la république recevait les syndicats... mais pas Solidaires !
Macron est en guerre, nous sommes en lutte
En lutte contre le virus… et nos adversaires d’hier, d’aujourd’hui et de demain
Ce gouvernement est-il en "guerre" contre le coronavirus ou contre les droits des salarié-es ?
Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT, FO, Solidaires, FSU, avec l’UNEF et l’UNL, rejettent la loi relative à l’ « état d’urgence sanitaire » adoptée hier à l’Assemblée nationale : cette loi ne prend aucune mesure destinée à fabriquer en urgence des stocks massifs de masques FFP2, aucune mesure pour ouvrir des lits de réanimation et de soins intensifs dans les hôpitaux, aucune mesure pour organiser le dépistage systématique comme c’est le cas dans d’autres pays.
Le capitalovirus à l’assaut de nos congés !
Tout à son obsession de faire primer la vie économique sur la santé et le bien être des travailleurs et travailleuses, le gouvernement entend profiter de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire pour abattre définitivement ces 35 heures qu’il déteste tant.

Facebook


Twitter