ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 03 février

Retraite

Une puissante mobilisation qui oblige au retrait
Le 19 janvier plus de deux millions de travailleuses et travailleurs, et de jeunes se sont mobilisé·es mis en grève et/ou ont manifesté, dans le public comme dans le privé, contre la réforme des retraites de ce gouvernement. Nous sommes unis et déterminés à faire retirer ce projet de réforme des retraites, c’est pourquoi l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier.
Salarié·es de l’associatif : Tou·te·s en grève et dans la rue le 31 janvier
AG du secteur association à la Bourse du Travail de Paris. Dès à présent, chacun·e dans nos associations, nous devons mobiliser pour ces journées et discuter de la suite : grève reconductibles ? Mise en place de caisses de grèves ? Actions festives, originales, visibles pour faire vivre le mouvement ?
Contre la réforme des retraites, manifestation parisienne aux flambeaux
(Réforme des retraites) Déclaration du 25 janvier 2023 de l’intersyndicale nationale
Nous sommes aujourd’hui présents, responsables de nos organisations, pour réaffirmer collectivement notre opposition au projet de réforme qui va à l’encontre des intérêts des travailleurs en décalant l’âge légal de départ en retraite à 64 ans et en accélérant l’allongement de la durée de cotisation.
Retraites : première journée de mobilisation le 19 janvier
Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs et travailleuses, et plus particulièrement celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et celles et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue.
Elle va aggraver la précarité de celles et ceux n’étant déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités femmes-hommes.

Comment gagner la bataille des retraites ?
La bataille pour nos retraites a commencé. Malgré la mobilisation massive qui s’annonce, Macron et Borne ne lâcheront pas facilement. Mais nous avons les moyens de les faire céder et de protéger nos retraites. Il n’y a pas de méthode “magique”. Nous avons construit notre tactique sur l’expérience des luttes précédentes.
Contre-réforme des retraites, mobilisation dans l’associatif aussi !
Pour une autre réforme des retraites, pour gagner des droits : retraite à 60 ans avec 37,5 années de cotisation, départ à 55 ans pour les travaux pénibles, pensions minimum au salaire médian, indexation de l’évolution des retraites sur celle des salaires, intégration des complémentaires dans le régime de base.
Nous luttons pour gagner !
Emmanuel Macron et Elisabeth Borne décident de voler nos vies et notre droit à la retraite en bonne santé. La société qu’ils nous construisent est mortifère sur tous les plans. Rien ne justifie économiquement, ni aujourd’hui ni demain, une telle réforme. Elle s’inscrit dans l’idéologie capitaliste qui vise à nous faire travailler toujours plus pour enrichir, préserver et augmenter les revenus des actionnaires et des plus riches, pour attirer leurs capitaux.
Communiqué intersyndical - Retraites : première journée de mobilisation le 19 janvier
Suite à l’annonce de la réforme gouvernementale, toutes les organisations syndicales se sont immédiatement réunies pour construire une réponse commune de mobilisation interprofessionnelle.
Nos propositions pour protéger et améliorer nos retraites
Pour Solidaires, il y a deux priorités : le partage du travail et le partage des richesses. Au même titre que les salaires, les cotisations sociales, avec la protection sociale qui en découle, sont le salaire socialisé des travailleuses et travailleurs. Le financement de l’ensemble de ces mesures est tout à fait possible. Il repose sur une autre répartition des richesses produite ainsi que sur la récupération des dizaines de milliards d’euros qui partent en fraude et évasion fiscale chaque année.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50