MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 20 septembre

Les services de santé au travail


La fiche n°9 faisait le point sur la loi n° 2011-867 du 20 juillet 2011 qui réorganisait la médecine du travail. Y étaient abordés les acteurs, les missions et le fonctionnement des services de santé au travail (SST), la surveillance médicale des salarié-es et ses modifications y compris sur l’inaptitude.
Depuis il y a eu la loi Rebsamen du 17 août 2015, la loi Santé du 27 janvier 2016 et enfin la loi travail du 8 août 2016 et son décret d’application n°2016-1908 du 27 décembre 2016.
Des modifications ont été apportées à la composition des équipes pluridisciplinaires des services de santé au travail, au suivi médical des salarié-es et au régime de l’inaptitude. L’inaptitude et le suivi médical sont abordés respectivement dans les fiches 21 et 22 datées d’avril 2017.
La présente fiche est circonscrite aux services de santé au travail et au rôle des
différents acteurs, elle reprend le contenu de la fiche précédente complétée des
modifications qui ont pu y être apportées.
 
Documents à télécharger : Les services de santé au travail

Actualités

Le 9 octobre, ensemble à la conquête d’un autre avenir !
Nos salaires, pensions de retraite et minima sociaux stagnent et les dividendes versés aux actionnaires, multipliés par 5 en 30 ans, flambent !
Oui, notre camarade Clément Méric a été assassiné par l’extrême droite
Communiqué Solidaires suite au verdict que vient de rendre la Cour d’assises.
Soirée Palestine
Initiative du groupe Palestine de la commission internationale. Présentation de deux livres et débats autour de la situation en Palestine et des activités de Solidaires en solidarité avec la Palestine.
Dans nos rues pour le climat !
Les grandes décisions climatiques découlent de l’action citoyenne.
Affaire Téfal : rassemblement à l’occasion de la décision de la Cour de Cassation
Les organisations syndicales du ministère du travail appellent à la grève pour soutenir leur collègue injustement condamnée, défendre les missions de l’inspection du travail et la liberté d’expression.