ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 21 janvier

Politique économique et sociale

La grève, ça fonctionne ! Comme dans l’Education, toutes et tous en grève massivement le 27 janvier !
Le 13 janvier a vu une mobilisation historique des personnels de l’éducation avec une grève majoritaire sur tout le territoire. Motivée par la gestion catastrophique de la pandémie par le ministre Blanquer et après des années de destruction du service public de l’éducation, une grève massive a pu être organisée en quelques jours sous l’impulsion notamment de la fédération SUD éducation.
Retraités : le 27 janvier, mobilisation pour les pensions, les salaires, les emplois, les conditions de travail et d’études !
Nous subissons de plein fouet les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie, de l’alimentation ... du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités. Dans le même temps, les pensions, ainsi que les salaires, les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation.
Un revenu sans condition pour pouvoir vivre dignement !
Le gouvernement met en place un revenu d’engagement jeunes. En subordonnant l’obtention d’une indemnité très en deçà du seuil de pauvreté contre l’acceptation d’un emploi, le gouvernement esquive une nouvelle fois la mise en place d’un RSA pour les moins de 25 ans ainsi qu’un véritable salaire étudiant. Ces revendications seront au coeur des mobilisations sociales à venir pour nos salaires, pensions et minimas sociaux, notamment le 27 janvier prochain
A quand les vraies mesures anti-pandémie ?
Hier le gouvernement s’est encore livré à un exercice d’annonces de mesures que l’on peut qualifier “d’accompagnement” de la montée du nouveau variant Omicron. Les travailleuses, les travailleurs doivent avoir leur mot à dire sur les mesures de protection nécessaires et adaptées. De vraies mesures de fond et des moyens à la hauteur sont plus que nécessaires !
Augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux : C’est l’urgence !!!
Face à un contexte social et économique désastreux, face à l’augmentation des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et finalement du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraité.es, il y a urgence à se mobiliser massivement. Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications dans le privé comme dans le public.
SALAIRES : Toutes les raisons de lutter
Depuis plusieurs mois, partout c’est le constat d’une augmentation des dépenses courantes, énergie, carburant, prix alimentaires… tandis que les salaires, minimas sociaux et pensions ne suivent pas, voire ont largement décroché ! C’est le SMIC qu’il faut réévaluer de manière significative, les salaires, les pensions, les minima sociaux qu’il faut augmenter et le point d’indice qu’il faut dégeler !
Face à l’urgence sociale, augmentez immédiatement les salaires et les pensions
Le contexte social et économique ainsi que la hausse des prix de l’énergie, des carburants, des produits alimentaires, etc. ont remis au centre des préoccupations l’exigence de meilleurs salaires, pensions, allocations d’études et indemnités chômage.
L’augmentation des salaires c’est urgent !
Face à la crise sociale, à l’augmentation des prix de l’énergie, de l’essence, des produits alimentaires... l’Union syndicale Solidaires lance une campagne pour la hausse des rémunérations : pas de salaires, d’allocation chômage ou de pension de retraite en dessous de 1700 euros net, + 400 euros pour toutes et tous, limitation des hautes revenus. Ces revendications sont centrales, mettons les moyens pour les transformer en luttes gagnantes !
Augmenter les salaires, c’est urgent !
Augmenter le salaire horaire ou salaire de base, ce n’est pas seulement augmenter le salaire net mais le brut et ainsi protéger notre sécurité sociale et pérenniser de bonnes retraites. C’est aussi ce qui permet d’avoir des services publics de qualité et en proximité, notamment des soins de santé, de l’école à l’enseignement supérieur, les transports en commun…
100 euros, ça ne règle rien !
Ce qu’il faut : une autre répartition des richesses et des services publics ! Dans l’immédiat, il faut augmenter les salaires, les pensions !
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90