ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 01 décembre

Politique économique et sociale

Journée nationale de mobilisation contre le chômage et la précarité
mobilisation contre le chômage et la précarité : exiger l’abrogation de la présente réforme de l’assurance chômage et que tous et toutes les chômeurs-euses dont le nombre ne cesse d’amplifier chaque jour soient indemnisé-es pour leur permettre de vivre décemment.
Conférence de presse de Solidaires, analyses, revendications et luttes
Retour sur la situation sanitaire, économique, sociale et écologique avec le secrétariat national de Solidaires et des représentant.es de SUD Santé-Sociaux, SUD Éducation, SUD Amazon (fédération SUD Commerce et Service) et SUD PTT.
Crise sanitaire : leur réponse est autoritaire, la notre sera solidaire
Dans un contexte de crise sanitaire, sociale et économique le ministère de l’éducation nationale a un but plus que clair : garder les lycées ouverts, sans dépenser un euro. En ce deuxième confinement, les mesures prises pour notre santé sont faibles et appliquées au cas par cas. Des mesures concrètes et radicales doivent être financées pour permettre aux collégien-ne-s et aux lycéen-ne-s d’étudier en sécurité et dans des bonnes conditions.
Face aux urgences, aux côtés des jeunes et des salarié.es !
Communiqué intersyndical. Cette crise majeure doit être l’opportunité et l’obligation d’impulser une réelle transformation sociale et écologique.
Face au COVID et à ce gouvernement
Le COVID se répand à nouveau d’une façon exponentielle. La crise sanitaire est grave. La première des priorités doit être la lutte pour limiter la contagion. Il faut également lutter contre la crise économique, sociale et écologique ! Il y a des mesures immédiates à prendre
Face au Covid et à ce pouvoir
Le covid se répand à nouveau d’une façon exponentielle. La crise sanitaire est grave. La première des priorités doit être la lutte pour limiter la contagion. Il faut faire en sorte que le maximum de vies soient épargnées et faciliter le travail du personnel de santé. La pauvreté explose depuis le début de l’année en France. Nous savons que ce sont les plus précaires, les plus démuni∙es, les “sans” qui vont encore subir le plus la situation.
Lutte contre la précarité : un plan toujours aussi pauvre !
Alors que la crise nécessite de renforcer les amortisseurs sociaux, d’abroger définitivement la réforme de l’assurance chômage, le gouvernement s’empêtre dans une pauvreté d’analyse pour ne pas répondre aux besoins sociaux mais aux injonctions de la finance et du grand patronat qui n’ont pourtant eux subi aucun dommage, bien au contraire.
Crise sanitaire. Contre le tout répressif : sortons la santé de la marchandisation, des moyens maintenant !
Le couvre-feu est un choix politique conséquence de politiques de santé délétères : le gouvernement avait 8 mois pour prendre des mesures pour que la catastrophe sanitaire que nous vivons ne se reproduise plus jamais. Il pouvait investir massivement dans la santé cet été en ouvrant des lits et en embauchant du personnel dans les hôpitaux, les EHPAD et toutes ces structures de la santé et du médico-social
Personnes vulnérables : une victoire indispensable !
Le gouvernement avait drastiquement (et sournoisement) limité par décret pendant un week-end de la fin de l’été l’accès au dispositif d’activité partielle des personnes dites vulnérables, en limitant le nombre de pathologies visées. Et rendu impossible la possibilité du chômage partiel pour leurs proches vivants sous le même toit également. En cause évidemment le coût pour la collectivité publique du chômage partiel mis en place pour contenir les effets dévastateurs sur l’économie de la pandémie de Covid-19 depuis mars dernier.
“Leur Plan” ? La fuite en avant...
La crise économique et sociale liée au Coronavirus est bien réelle. Hélas le gouvernement a décidé d’y répondre avec les même vieilles recettes utilisées depuis des décennies tout en essayant de verdir son action. D’autres solutions existent et sont urgentes à mettre en place. Ce “plan” est une raison de plus pour participer aux mobilisations de septembre pour la justice sociale, fiscale et environnementale.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60