MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 17 août

Antiracisme

Marche Adama - 2 ans de lutte pour la justice
L’appel du 21 juillet par les Quartiers populaires à la mobilisation générale
Appel à la marche vers le CRA de Vincennes
Journée nationale de marches contre les centres de rétention et pour la solidarité avec les migrantEs
Après les démantèlements le harcèlement
près 3 opérations de démantèlement des campements parisiens au début de ce mois, une mécanique infernale se met en place, connue, celle du harcèlement policier à l’encontre des migrants, les poussant à se cacher et à vivre dans une rare précarité. Aujourd’hui, entre 300 et 500 exilés sont en errance dans le Nord de Paris et à Saint Denis.
Fausse crise des migrants, vraie crise de l’Europe
Seize pays de l’Union européenne se sont réunis ce dimanche à Bruxelles pour discuter de la question des migrants, sans parvenir à proposer une position commune – une inefficacité qui reflète le manque de volonté pour coordonner les politiques d’asile et de migrations au niveau européen.
Antiracisme et question sociale
Quelle articulation peut-il y avoir entre action syndicale, question sociale et lutte contre les discriminations raciales ? C’est la question centrale à laquelle cette huitième livraison des Utopiquesest pour l’essentiel consacrée.
Rassemblement contre le projet de loi « Asile et immigration » et pour une autre politique de l’asile
Critiqué par tous les acteurs de l’asile, qu’ils soient institutionnels, syndicaux ou associatifs, le projet de loi « Asile et Immigration » a pourtant été conforté dans sa philosophie et ses orientations répressives par l’Assemblée nationale. L’examen en séance publique au Sénat, prévu du 19 au 26 juin est l’occasion de persister dans la dénonciation de ce texte inefficace et dangereux et d’œuvrer à sa modification en profondeur.
Délinquants solidaires
De nombreux habitants et habitantes de la vallée de la Roya, au nord-est de Nice, accueillent et soutiennent des personnes migrantes qui traversent leur région. L’acharnement est tel que les médias s’en sont faits l’écho. Mais il y a bien d’autres situations similaires, sur tout le territoire. Le collectif Délinquants Solidaires1dénonce les actes répétés d’intimidation et de répression à l’encontre des personnes migrantes et de celles et ceux qui agissent en solidarité.
Interdiction de la manifestation du 2 juin
Ce 2 juin la manifestation a bien eu lieu. Le matin un arrêté du préfet de police avait été notifié portant sur l’interdiction d’une grande partie du parcours. En attendant un bilan collectif de la mobilisation voici les pièces du dossier parce que la signification politique de cette interdiction devrait être analysée sérieusement par toutes les composantes du mouvement social.
Comité Adama : « On va se battre ensemble »
« Le système mise sur notre essoufflement : il espère, en nous réprimant, qu’on ne tiendra jamais sur la durée. Plus on nous réprime, plus on redoublera d’efforts. »
autonomie des luttes, mode d’emploi
Née en 2004 du regroupement de plusieurs collectifs parisiens, la Coordination 75 des sans-papiers (CSP75) s’inscrit dans la continuité du mouvement sans-papiers des années 1990, tout en contribuant à l’élargissement des mobilisations en Europe et en Afrique.
 

Rendez-vous

20 août / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
29 août / 11h30 / gare RER C Jouy-en-Josas
Bloquons le MEDEF !
Comme tous les ans depuis 1998 le MEDEF organise ses journées d’été qui lui donne l’occasion de répandre publiquement - avec force soutien de la classe politique - une vision ultralibérale de la société et du travail. L’Union syndicale Solidaires pense qu’en cette période d’attaques répétées contre les droits sociaux, il est important de ne pas laisser aux capitalistes le champ libre.
1er septembre / 15h / sortie du métro Saint Jacques
Loi anti pauvres, anti squat et anti logement : STOP à la loi ELAN !
Dans le cadre de la loi logement ELAN, qui contient de nombreuses mesures « anti-pauvres » le Sénat a voté la criminalisation des occupants sans titre des « locaux à usage d’habitation » (squatters, locataires et sous locataires non déclarés, victimes de marchands de sommeil ...)
13 septembre / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »

Facebook


Twitter



Ce que peut (encore) le syndicalisme