Dernières publications

Réforme du régime de garantie des salaires AGS ou la double peine pour les salarié-es
Le gouvernement ne loupera aucune occasion de mettre à bas notre système de protection sociale !
Bulletin solidaires & égales - Spécial 8 mars 2021
Bulletin édité par la commission femmes de Solidaires à destination de toutes celles et tous ceux qui luttent pour l’égalité entre les femmes et les hommes
Appel pour le 17 avril actions contre la réintoxication du monde
Après les vagues d’actions des 17 juin et 17 novembre 2020, une constellation de syndicalistes, paysan.nes, zads, associations, territoires en luttes, espaces autogérés, coopératives ont décidé d’un nouvel appel commun pour le 17 avril 2021. Plus d’une centaine de collectifs sont ainsi déjà engagés dans un nouveau round d’actions, blocages, rassemblements et occupations contre des lieux de production, chantiers, projets et infrastructures toxiques.
Communiqué unitaire antifasciste : l’État complice de l’extrême droite
Ce samedi 20 février à Paris, le groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire organisait une manifestation contre sa dissolution. Un contre rassemblement unitaire antifasciste a été organisé en même temps dans un autre lieu, pour ne pas laisser la rue aux fascistes.
Nos libertés attaquées !
En pleine crises sanitaires, économiques et sociales, ce gouvernement attaque nos libertés avec ses lois liberticides : sécurité globale et dîtes séparatisme.L’Union Syndicale Solidaires se mobilise pour défendre les libertés collectives et individuelles, au travail comme dans la société. Nous ne laisserons pas un État autoritaire s’installer ! Nous allons continuer à lutter contre la crise sociale et pour des alternatives concrètes !
Vers un printemps des Libertés !
Notre détermination contre ces projets dangereux pour la société est notre force ! Nous poursuivrons nos actions jusqu’au retrait de tous ces textes liberticides ! Pour nos libertés. #StoploiSécuritéGlobale
Grève féministe du 8 mars 2021 : poursuivons la lutte !
Le 8 mars, nous serons en grève avec les femmes du monde entier pour refuser tou.te.s ensemble de payer le prix de la crise pandémique avec notre travail, notre salaire, notre corps. En France, comme en Pologne, au Chili comme en Italie et en Espagne, en Argentine comme au Nigeria, nous serons toutes et tous dans la rue pour dénoncer et arrêter une société patriarcale et raciste qui nous exploite, nous soumet et nous tue.
Santé au travail, de nouveaux reculs pour les salarié·es
Après l’accord interprofessionnel sur la santé au travail conclu le 9 décembre, un projet de loi transposant ses dispositions arrive à l’Assemblée nationale à partir du 15 février. L’un comme l’autre vont se traduire par une aggravation de la santé des travailleur-euses en fragilisant les services de santé au travail et le droit à un milieu du travail sûr, et en minimisant un peu plus la responsabilité de l’em- ployeur. D’autres solutions existent que porte l’Union syndicale Solidaires.
8 mars 2021 : Grève féministe !
Nous serons toutes et tous « en grève » à l’image des femmes en grève de par le monde, nous serons dans la rue à manifester et revendiquer, car sans les femmes, le monde s’arrête ! Solidaires revendique : L’égalité salariale (et non une bonne note de l’Index !), et une revalorisation salariale et de carrière immédiate pour les métiers les plus féminisés dans la santé, le soin, l’éducation, le nettoyage, le commerce… La fin du recours aux précaires dans la fonction publique et la titularisation des précaires (majoritairement des femmes) actuel-les. Une formation dès l’école non-sexiste, et des formations spécifiques sur les questions de violences sexistes et sexuelles, aux stéréotypes, aux partages des tâches, et à l’ensemble des discriminations. Un milliard, des moyens pour lutter contre toutes les violences sexistes et sexuelles et la ratification de la convention de l’Organisation Internationale du Travail contre ces violences au travail avec des droits nouveaux pour les salariées. Une régularisation des sans-papier-ères et une protection genrée des sans-papières. Un accès à l’avortement, aux centres IVG, confinement ou pas, et un délai légal d’avortement étendu à 14 semaines.
Grèves des femmes le 8 mars
La grève féministe c’est quoi ? La « grève féministe » est aussi un slogan politique qui renvoie au système patriarcal, elle appelle ainsi à cesser le travail, les soins, les tâches do- mestiques, les études et la consommation !
#8mars - Grève des femmes
Pour l’égalité, contre le patriarcat, les violences, le sexisme !
Vidéos de la campagne TPE/TPA
Salarié·e·s des très petites entreprises (TPE), de très petites associations (TPA) ou à domicile, du 22 mars au 4 avril 2021, nous voterons pour choisir le syndicat qui nous représente le mieux.
Le 4 février, par la grève et la manifestation
Le gouvernement s’acharne à imposer brutalement sa politique de casse des conquis sociaux. Nous constatons toutes et tous l’explosion du nombre de luttes en cours pour défendre les emplois, les salaires, les conditions de travail, menées par les travailleur-ses notamment de la Culture, ainsi que celles et ceux de la Santé, des enseignant.es, des étudiant.es, du médico-social, des entreprises électriques et gazières, de la RATP, des raffineries, du commerce, etc…
Urgence sociale ? Passons à l’action
En janvier, les mobilisations et les grèves se sont multipliées : étudiant.es, santé et médico-social, dans l’Éducation nationale, dans l’énergie, la culture... De nombreuses luttes ont lieu dans des entreprises où des plans sociaux massifs sont en cours. La jeunesse est également mobilisée contre la précarité galopante qu’elle subit. Une manifestation nationale contre les licenciements et les suppressions d’emplois s’est déroulée le 23 à Paris pour dire stop à cette casse sociale  ! Dans le même temps la résistance contre les lois “sécurité globale” et “séparatisme” mobilise des dizaines de milliers de personnes sur tout le territoire avec manifestations et rassemblements.
Manifestation nationale pour l’interdiction des licenciements et contre les suppressions d’emplois
Les plans de licenciements, les suppressions d’emplois seraient inéluctables… C’est ce qu’on veut nous faire croire ! On assiste à une avalanche de plans de licenciements dans le commerce, l’automobile, l’aérien, le tourisme... dont les patrons nous disent qu’ils sont totalement liés à la crise économique : ils sont surtout le résultat de leur choix de préserver et maintenir leurs niveaux de profits avant tout !
Le gouvernement (et le Sénat) sacrifient les jeunes en n’étendant pas le RSA aux 18-25 ans
Parmi les 5,3 millions de pauvres en 2017, plus de la moitié sont des jeunes de moins de 30 ans. Entre 18 et 29 ans, le taux de pauvreté est maximal à cause du chômage, des bas salaires et de la précarité de l’emploi. Aujourd’hui, cette tranche d’âge paye l’addition de la crise économique.
Non au Service national universel !
Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, vient de réaffirmer que le Service national universel (SNU) serait obligatoire en 2026, pour 800 000 jeunes de 16 ans.
Santé, Education, énergie, grève interprofessionnelle du 4 février : pourquoi des mobilisations ?
Santé, Education, énergie, grève interprofessionnelle du 4 février : pourquoi des mobilisations ? Entretien avec SUD Energie, SUD Santé Sociaux, SUD Education et Gaëlle Martinez du secrétariat national.
Contre le chômage et les licenciements : Indispensables 32 heures !
Depuis des années, patronat, lobbies libéraux et gouvernement ne cessent de saturer l’espace public français : il serait en effet indispensable d’augmenter le temps de travail. Pourtant les comparaisons internationales, notamment celles issues d’Eurostat, indiquent que la durée hebdomadaire du travail en France est supérieure d’une heure à celle de la moyenne de la zone euro et de deux à celle de 2019 en Allemagne !
200.000 personnes reprennent la marche des libertés
Les Marches des Libertés ont rassemblé, ce samedi 16 janvier partout en France, des centaines de milliers de personnes, toutes générations confondues, pour défendre nos libertés. 15000 personnes ont défilé à Paris, de la place Félix-Eboué à la Bastille.
Nos libertés sont en danger ! Le 16 janvier, reprenons la marche
Depuis le 17 novembre 2020, l’opposition à la proposition de loi Sécurité globale ne cesse de se renforcer. Initiée par une coalition inédite de la société civile, elle a été rejointe et amplifiée par des centaines de milliers de manifestant·e·s, dans plus de 150 villes de France, qui ont bravé dans certains cas les violences policières et les arrestations arbitraires pour dénoncer dans la rue cette proposition de loi, et exiger notamment le retrait de ses articles 21, 22, et 24.
Loi sécurité globale : Rien n’est joué ! tous en manifestation, samedi 16 janvier !
Depuis le 17 novembre dans plus de 150 villes de France des rassemblements dénonçant la fuite en avant répressive et liberticide du gouvernement ont eu lieu, à l’appel d’une coordination large d’associations, de familles de victimes des violences policières et d’organisations syndicales. Des centaines de milliers de manifestant-es sont déjà descendus dans la rue avec pour seules réponses volonté de passage en force et répression accrue.
Macron, hors de nos libertés !
Profitant du contexte sécuritaire et sanitaire anxiogène, le gouvernement a lancé cet automne une vaste offensive très cohérente contre les libertés politiques, qu’elles soient publiques ou individuelles. Tout cela dans un contexte déjà lourd de violences policières toujours plus documentées sans compter les répressions anti syndicales menées par le patronat qui, avec la complicité très active du gouvernement, tentent d’imposer par la force le silence aux oppositions exprimées démocratiquement tant au sein du monde du travail que dans l’espace public.
Prime de 900 euros pour les précaires : le compte n’y est pas !
Cette aide aux plus précaires annoncée en novembre a été finalement validée par un décret le 30 décembre. Elle concerne les salarié-es précaires ayant travaillé plus de 138 jours en 2019. Agir pour les plus précaires nécessite visiblement un certain temps, beaucoup plus quoi qu’il en soit que pour sauver les grandes entreprises ou « adapter » le droit du travail aux contraintes de la pandémie (augmentation du temps de travail, prise de congés…)
Marchons partout pour les libertés et contre l’arbitraire ce samedi 16 janvier
La proposition de loi dite « Sécurité globale » a été votée par l’Assemblée nationale et poursuit son cheminement parlementaire au Sénat. L’annonce par le gouvernement de la réécriture du texte par une commission indépendante a fait long feu puisqu’elle était tout simplement contraire au principe de séparation des pouvoirs.

Facebook


Twitter


Actualités Nationales
Solidaires.org

TPE/TPA La campagne est lancée
Justice pour les victimes de l’amiante
Communiqué : Réactivation du collectif de Lutte Contre les Extrêmes Droites 63
8 mars grève féministe
SUD EAUX DE VOLVIC : PREMIER JOURNAL
Expressions de l’UNIRS et du G9 pour le 8 mars
Webinaire "Contrat d’engagement républicain, la liberté associative et syndicale menacée" le mardi 2 mars de 19h à 21h
Election TPE : 4 pages pour les salarié-es de la Prestataires de Services (P2ST)
(Solidaires Etudiant-e-s) Protections périodiques : une victoire syndicale qui en appelle d’autres !
6 et 8 mars : Dans la rue pour les droits des femmes
Réforme du régime de garantie des salaires AGS ou la double peine pour les salarié-es
5 mars : Visioconference sur la nécessité d’un pôle public du médicament
(vidéo) NATIXIS - Offre Publique d’Arnaque
(SUD Solidaires BPCE) Natixis : Offre Publique d’Arnaque
Communiqués des syndicats Solidaires de la branche Eclat (ex Animation)
(Fonction publique) Préavis de grève pour le mois de mars 2021
CLERMONT-FERRAND : LA MOBILISATION SE POURSUIT AU SEIN DE LA DIRECTION DE LA PETITE ENFANCE
Algérie : solidarité internationale avec le Hirak. Deux après son début, une mobilisation loin d’être achevée
(vidéo) Grèves des femmes le 8 mars
Bulletin solidaires & égales - Spécial 8 mars 2021
  Antiracisme  Chômage   Conditions de travail et santé  Discriminations  Ecologie  Extrême-droite   Féminisme  Fonction publique  Grève  Immigration  Instance représentative du personnel  International   Lutter  Politique économique et sociale  Protection sociale  Répression et libertés  Représentativité syndicale  Restructurations et réorganisations  Retraite  Service public  Solidarité  Statut du salarié  Transformation sociale
  LE COVID-19 : Quelques réponses aux questions des salarié-es du privé
LES SYNDICATS                 
On à des droits ! Faisons-les respecter !

Vous êtes salarié·e d’une très petite entreprise
ou d’une très petite association,
ou bien salarié·e d’un particulier employeur,
vous serez appelé·e·s à voter du 22 mars au 4 avril 2021

Consultez la page dédiée aux élections TPE/TPA