ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 21 janvier

Rendez-vous

Le 27 janvier 2022
Journée nationale interprofessionnelle de grève et manifestations pour l’augmentation des salaires, pensions et minima sociaux
Depuis plusieurs mois, partout c’est le constat d’une augmentation des dépenses courantes, énergie, carburant, prix alimentaires… tandis que les salaires, minimas sociaux et pensions ne suivent pas, voire ont largement décroché !

Facebook




Twitter


Actualités

La grève, ça fonctionne ! Comme dans l’Education, toutes et tous en grève massivement le 27 janvier !
Le 13 janvier a vu une mobilisation historique des personnels de l’éducation avec une grève majoritaire sur tout le territoire. Motivée par la gestion catastrophique de la pandémie par le ministre Blanquer et après des années de destruction du service public de l’éducation, une grève massive a pu être organisée en quelques jours sous l’impulsion notamment de la fédération SUD éducation.
Retraités : le 27 janvier, mobilisation pour les pensions, les salaires, les emplois, les conditions de travail et d’études !
Nous subissons de plein fouet les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie, de l’alimentation ... du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités. Dans le même temps, les pensions, ainsi que les salaires, les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation.
Un revenu sans condition pour pouvoir vivre dignement !
Le gouvernement met en place un revenu d’engagement jeunes. En subordonnant l’obtention d’une indemnité très en deçà du seuil de pauvreté contre l’acceptation d’un emploi, le gouvernement esquive une nouvelle fois la mise en place d’un RSA pour les moins de 25 ans ainsi qu’un véritable salaire étudiant. Ces revendications seront au coeur des mobilisations sociales à venir pour nos salaires, pensions et minimas sociaux, notamment le 27 janvier prochain
Déclaration du Comité National de l’Union syndicale Solidaires - 12 janvier 2022
Deux ans après le début de la pandémie de COVID-19, nous faisons face à une nouvelle vague fulgurante. Le gouvernement a décidé de “laisser circuler” le virus, misant sur le nombre de vacciné-es et sur la relative “moindre dangerosité” d’Omicron pour aller vers une forme de “normalisation” face à la pandémie.
Vérité et Justice pour Sakiné, Fidan et Leyla
Le 9 janvier 2022 marquera les 9 ans de l’assassinat de Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez en plein de cœur de Paris par un agent aux liens avérés avec les services secrets turcs. 9 ans de déni de justice pour les familles, 9 ans d’impunité pour les commanditaires de l’assassin, qui décédait quelques jours avant son procès.
Pour un accès universel aux vaccins et traitements contre le covid-19 et pour la gratuité des tests !
A quand les vraies mesures anti-pandémie ?
Hier le gouvernement s’est encore livré à un exercice d’annonces de mesures que l’on peut qualifier “d’accompagnement” de la montée du nouveau variant Omicron. Les travailleuses, les travailleurs doivent avoir leur mot à dire sur les mesures de protection nécessaires et adaptées. De vraies mesures de fond et des moyens à la hauteur sont plus que nécessaires !
Augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux : C’est l’urgence !!!
Face à un contexte social et économique désastreux, face à l’augmentation des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et finalement du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraité.es, il y a urgence à se mobiliser massivement. Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications dans le privé comme dans le public.
Manifestations dans le cadre de la campagne unitaire antiracisme et solidarité
Nous appelons notre pays à se lever en masse, s’organiser et lutter pour la solidarité et contre le racisme, en multipliant les initiatives de toutes sortes, dans toutes les villes et les villages en manifestant ensemble le même jour le samedi 18 décembre à l’occasion de la Journée internationale des migrant·e·s, à Paris pour une manifestation nationale au mois de mars à l’occasion de la Journée internationale contre le racisme. Notre pays existe. Il s’appelle Solidarité.
SALAIRES : Toutes les raisons de lutter
Depuis plusieurs mois, partout c’est le constat d’une augmentation des dépenses courantes, énergie, carburant, prix alimentaires… tandis que les salaires, minimas sociaux et pensions ne suivent pas, voire ont largement décroché ! C’est le SMIC qu’il faut réévaluer de manière significative, les salaires, les pensions, les minima sociaux qu’il faut augmenter et le point d’indice qu’il faut dégeler !
Tou-tes dans la rue le 18 décembre, journée Internationale des Migrant-es
Dans le contexte actuel, où l’attaque des immigré-es et des musulman-es prend une place centrale dans les médias et dans la campagne présidentielle, Solidaires renforce son implication dans les cadres unitaires qui se mettent en place contre le racisme et poursuit ses actions syndicales auprès des personnes qui en sont victimes, en particulier sur les lieux de travail.
Amis dessous la cendre. Un film sur le retour de Victor Simal à la prison Modelo de Barcelone
Un film passionnant non seulement sur l’action des anarchistes, français et espagnols, durant la dite « transition démocratique » mais sur les luttes de prisonniers au sein et autour de leur organisation, la COPEL [Coordination de prisonniers en lutte].
Agir contre le climat de haines et de violences fascistes
Il ne se passe plus un jour sans que se produisent de nouvelles menaces ou de nouvelles agressions perpétrées par l’extrême droite contre des locaux syndicaux et associatifs, des librairies, des lieux culturels, des mosquées, des militant.es, des universitaires, des journalistes, des migrant-es... Il y a 5 jours, lors du meeting de Villepinte de l’un des trop nombreux candidats d’extrême droite aux élections présidentielles, plusieurs militant-es de SOS Racisme ont été violemment agressé-es par des nervis fascistes, dont certains étaient issus d’organisations d’extrême droite récemment dissoutes.
Face à l’urgence sociale, augmentez immédiatement les salaires et les pensions
Le contexte social et économique ainsi que la hausse des prix de l’énergie, des carburants, des produits alimentaires, etc. ont remis au centre des préoccupations l’exigence de meilleurs salaires, pensions, allocations d’études et indemnités chômage.
Le 5 décembre, Paris fera taire Zemmour
Depuis des mois, Eric Zemmour déballe ses discours de haine en boucle, partout. Sa parole raciste, islamophobe, antisémite misogyne, ultralibérale, sa réhabilitation des pires figures de notre histoire récente dont Pétain, se répandent, avec la complicité aveugle ou assumée de celles et ceux qui ne cessent de lui tendre le micro ou de lui offrir des tribunes. A côté de lui, euphorisés par la libération de cette parole qui blesse et qui tue, les groupes fascistes se sentent pousser des ailes et multiplient les exactions.