ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 03 décembre

Non au licenciement de Moussa !


La direction convoque ce jour au siège de la société Moussa KOÏTA, vendeur au New Look Saint Antoine, à un entretien préalable à licenciement assorti d’une mise à pied à titre conservatoire.

Il lui est reproché ni plus, ni moins de... harceler l’encadrement du magasin de Créteil ! Derrière ce grief outrancier, désavoué il y a quelques années chez Virgin, il s’agit, pour la DRH, de soutenir inconditionnellement des managers dont Moussa n’a cessé, en sa qualité de délégué du personnel, de dénoncer les agissements : ces derniers ont donné lieu à des droits d’alerte, suivis de plusieurs dépôts de plainte et de la saisine des prud’hommes par deux salarié-es de cet établissement, licenciés depuis (leur audience est prévue le 24 mars prochain).

Plus généralement, elle cherche à dissuader l’action de notre syndicat dont les représentant-es, depuis les élections de 2015, n’ont eu de cesse d’agir contre la détérioration des conditions de travail et les pressions subies par nombre d’employé-es, faisant entendre une voix sans concession dans l’ensemble des instances où nous siégeons.

Pour monter de toutes pièces cette procédure, Madame Cordin, qui crie elle aussi au dénigrement vis à vis de sa (petite) personne, n’a pas répugné à manipuler un autre membre de notre organisation, ni a instrumentaliser une partie du CHSCT dont les secrétaires feraient mieux, si elles voulaient se montrer dignes de leur fonction, de s’indigner des accidents de travail non portés à sa connaissance...

Si d’aventure la direction poursuivait la procédure de licenciement de notre camarade, qu’elle sache qu’elle s’expose à un conflit inédit sur l’enseigne : un coup porté contre l’un-e d’entre nous est un coup porté contre tous !
 
 


Documents à télécharger > Non au licenciement de Moussa !

Actualités

Retrait de la loi sur la sécurité globale ! Défendons nos droits sociaux et nos libertés démocratiques ! Contre la violence sociale et les violences policières, restons mobilisé-es !
Nous invitons les salarié.e.s à se réunir en Assemblée Générales avec leurs organisations syndicale sur leurs lieux de travail pour adopter leurs propres revendications et venir dans la rue ce samedi les exprimer, les conjuguer avec la détermination à obtenir le retrait de la Loi Sécurité Globale et à rejeter la politique anti-sociale du gouvernement.
Pour la défense de nos libertés : retrait du projet de loi « sécurite globale »
Depuis le 17 novembre a débuté l’examen à l’Assemblée nationale de la proposition de loi relative à « la sécurité globale », dans le cadre d’une procédure accélérée. Ce texte contient de nombreuses atteintes à nos libertés publiques notamment sur des questions comme celles liées au droit à la vie privée, à la liberté d’informer, au principe d’égalité et à des principes constitutionnels de légalité des peines et délits comme l’a dénoncé la défenseure des droits dans son avis publié le 5 novembre.
Coordination contre loi sécurité globale
Communiqué du SNJ sur le refus d’aller à Matignon et la lettre qu’a adressé la coordination #StopLoiSecuriteGlobale - dont font partie le SNJ et l’Union syndicale Solidaires - au préfet Lallement, qui vient d’interdire la "Marche des Libertés" prévue ce samedi 28 novembre à Paris.
Journée internationale contre les violences sexistes et sexuelles
Le 25 novembre, l’Union syndicale Solidaires appelle à manifester partout en France lors de la journée internationale contre les violences sexistes et sexuelles, à organiser partout où c’est possible la convergence de toutes celles (et ceux) qui luttent syndicalement, féministement, qui collent, qui dansent et se révoltent chaque jour contre les violences sexistes et sexuelles.
Réforme de l’assurance chômage : une victoire majeure !
Réforme de l’assurance chômage : avec la CGT, Solidaires vient d’obtenir du Conseil d’Etat la censure du deuxième volet de la réforme. Soit un désaveu majeur de la politique du gouvernement !

Facebook


Twitter