MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mercredi 16 janvier

Salarié-es de la santé, du social et de l’aide à domicile


Sud Santé Sociaux Paris
Le mercredi de 18h00 à 20h00
Bourse du travail de Paris, annexe Varlin, 85 rue Charlot, Paris 3ème
Téléphone : 01 44 78 54 73
Courriel : contact@sudsantesociaux75.fr
Métro lignes 3, 5, 8, 9 et 11 - station République

Sud Santé Sociaux Seine-Saint-Denis CHS Ville Evrard
2 avenue Jean Jaurès, 9330 Neuilly-sur-Marne
Téléphone : 01 43 09 33 94
Courriel : sudve93@gmail.com
Bus 113 - station Pointe de Gournay

Fédération Sud Santé Sociaux
70 rue Philippe de Girard, Paris 18ème
Téléphone : 01 40 33 85 00
Courriel : contact@sudsantesociaux.org
Métro ligne 2 - station La Chapelle







Actualités

Soirée-débat des Utopiques : Travail, changer tout
« Travail : changer tout », c’est le parti-pris du numéro 9 des Utopiques. Le dossier consacré à cette nécessité se déploie autour de contributions et points de vue différents. Ceux syndicaux et ancrés dans la réalité du travail d’aujourd’hui : des conséquences, sur la vie même des salarié.es, de sa dégradation, des conditions de son exercice, des nouvelles méthodes d’organisation. Il ne saurait être question d’aborder la question du travail sans aborder celle, essentielle, de l’invisibilisation des femmes et le rôle que doit jouer le syndicalisme sur cet enjeu.
Manifestation nationale à Paris contre le projet de réforme de la justice
Les organisations signataires des précédents appels à mobilisation des 9 octobre devant le Sénat, 15 novembre devant l’Assemblée nationale, 12 décembre partout en France dans le cadre d’une journée « justice pour tous » ont préparé conjointement avec le Conseil national des barreaux, la conférence des Bâtonniers et le barreau de Paris un appel pour une grande manifestation nationale à Paris le 15 janvier prochain. C’est à cette date, selon les informations dont nous disposons, que l’examen en séance des projets de loi devrait être repris.
Macron écrit aux français-es... Pour que rien ne change dans la politique du gouvernement
Pour le « débat national », Macron met une condition : N’accepter aucune forme de violence, en considérant que la France est une nation des plus fraternelles et des plus égalitaires. Or, l’accroissement des inégalités subies par un nombre toujours plus grand de personnes est une violence chronique, autrement plus grande et au cœur de la crise sociale et écologique.
Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla, militantes kurdes exécutées à Paris le 9 janvier 2013
Mercredi 9 janvier 2013, les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez étaient froidement exécutées d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan
La réponse des retraité-e-s au président de la République : « Reprenez vos cadeaux ! » Rendez-nous notre pouvoir d’achat !
Le président a présenté ses vœux aux Français. Il n’a rien vu, sauf la violence dans certaines manifestations, rien entendu qui le concerne mais il dit avoir tout compris : les Français veulent qu’il poursuive ses réformes. Il fait l’impasse totale sur la violence sociale de ses choix politiques qui conduisent à enrichir les plus riches au détriment du plus grand nombre. Il envisage de grands débats, en précisant qu’il poursuivra son programme de « réformes », celles qui provoquent les colères sociales actuelles !