ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 24 janvier

Salon du livre antifasciste


Programme du Salon du livre antifasciste

  • 11h00 : Culture, histoire et idéologie d’extrême droite - débat animé par Evelyne Bechtold-Rognon de l’Institut de recherche FSU, avec les historiens William Blanc et Jean-Paul Gautier
  • 12h30 : repas par l’association Les Tabliers Volants & projection du film « Punishment Park » de Peter Watkins (1971) présenté par le CEFI-Solidaires et par l’association Hors-Circuit
  • 14h00 : La campagne intersyndicale Uni-e-s contre l’extrême-droite - débat animé par VISA avec des représentant-es de la CGT, de la FSU, et de Solidaires
  • 16h00 : documentaire sur la manifestation antifasciste unitaire du 14 juillet 1935 (20 minutes) présenté par Jérome Beauvisage, de l’IHS-CGT
  • 16h30 : représentation de la pièce de théâtre « Inconnu à cette adresse » par Thierry Rousselet et Fabrice Caurier, ‌d’après le roman de Kathrine Kressmann Taylor (1938)
  • 17h30 : Le FN à la conquête du pouvoir - débat animé par VISA avec Annick Coupé (pour la campagne unitaire Nos droits contre leurs privilèges), Maïa Drouard (sociologue), et sous réserve Farid Boudjellal (co-auteur notamment de la BD « La Présidente »)
  • 19h : Fanfare Invisible

Des stands sont prévus pour les syndicats et les éditeurs, les associations et les collectifs antiracistes et antifascistes. Seront proposés un espace librairie et un espace DVD.

Il y aura également des expositions d’affiches antifascistes et antiracistes, un atelier sérigraphie animé par des graphistes, un espace jeux/lectures pour les enfants, un atelier graff animé par Zakeone Azad et One Manyak.

Par ailleurs, un temps d’expression est prévu pour l’association La Parole errante demain et pour le collectif antifasciste de Montreuil.

Les repas bio et à prix libre seront assurés par les Tabliers volants et un bar sera disponible.

La journée se terminera par un apéro-concert avec les ami-es de La Fanfare Invisible.

Actualités

Le gouvernement (et le Sénat) sacrifient les jeunes en n’étendant pas le RSA aux 18-25 ans
Parmi les 5,3 millions de pauvres en 2017, plus de la moitié sont des jeunes de moins de 30 ans. Entre 18 et 29 ans, le taux de pauvreté est maximal à cause du chômage, des bas salaires et de la précarité de l’emploi. Aujourd’hui, cette tranche d’âge paye l’addition de la crise économique.
Non au Service national universel !
Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, vient de réaffirmer que le Service national universel (SNU) serait obligatoire en 2026, pour 800 000 jeunes de 16 ans.
Contre le chômage et les licenciements : Indispensables 32 heures !
Depuis des années, patronat, lobbies libéraux et gouvernement ne cessent de saturer l’espace public français : il serait en effet indispensable d’augmenter le temps de travail. Pourtant les comparaisons internationales, notamment celles issues d’Eurostat, indiquent que la durée hebdomadaire du travail en France est supérieure d’une heure à celle de la moyenne de la zone euro et de deux à celle de 2019 en Allemagne !
Mobilisons-nous le 16 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides
Nous appelons à de nouvelles Marches des libertés. Celle-ci mêlera les voix des journalistes, documentaristes, réalisateur·trices, victimes et familles de victimes de violences policières, associations de droits humains et artistes solidaires du combat contre les lois liberticides.
200.000 personnes reprennent la marche des libertés
Les Marches des Libertés ont rassemblé, ce samedi 16 janvier partout en France, des centaines de milliers de personnes, toutes générations confondues, pour défendre nos libertés. 15000 personnes ont défilé à Paris, de la place Félix-Eboué à la Bastille.

Facebook


Twitter