MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 15 octobre

Un délégué rectoral exclu de l’enseignement après 4 ans de suppléance.

  

A la rentrée 2016, le rectorat de Toulouse a décidé de ne pas renouveler le contrat à durée déterminée d’un Délégué rectoral en poste dans le même établissement depuis 4 ans.

Sa suppléance a pourtant toujours été renouvelée par le chef d’établissement qui lui a fait confiance durant ces années et le poste occupé les années précédentes était toujours vacant à la rentrée.

Cet enseignant en mathématiques a été inspecté en novembre 2015, ce qui est relativement exceptionnel pour un remplaçant.
Bien entendu, après cette inspection, il a tenu compte des remarques et recommandations formulées par l’inspectrice.
Cette amélioration de sa pratique pédagogique n’a cependant pas pu être constatée par l’IPR qui n’est pas revenue le voir à la fin de l’année.
Pourtant, cela n’a pas empêché la rectrice de refuser à cet enseignant toute possibilité de renouveler son contrat de suppléant.
Ce collègue a donc été congédié de l’éducation nationale après 4 ans de bons et loyaux services.
Nous ne pouvons qu’être scandalisés devant tant de mépris des enseignants et notamment des plus précaires.

D’autre part, le rectorat n’a même pas daigné respecter les textes pour informer ce collègue de sa décision.
En effet, lorsque le DA a une ancienneté supérieure à 3 ans, la notification de la décision doit être précédée d’un entretien (Décret n° 2014-1348 du 3 novembre 2014 article 9).
Nous avons saisi le Tribunal administratif pour faire valoir les droits de cet enseignant.

Est-ce ainsi que doivent être traitées des personnes que l’enseignement catholique et le rectorat sont bien contents de trouver pour éviter que les élèves se retrouvent sans professeur ?
Peut-on décider, sans réelle explication et sur une seule inspection, d’exclure un enseignant et lui refuser un avenir d’enseignant ?
Le rectorat ne développe-t-il pas une politique qui vise à exclure les délégués rectoraux qui ont une ancienneté de 4 ans et plus ?
Nous revendiquons le droit, pour les précaires, à une réelle formation et à être intégrés sur l’échelle de rémunération des certifiés.
Nous continuerons à défendre les enseignants en situation précaire avec la plus grande détermination.




           

Rendez-vous

15 octobre / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
17 octobre / 18h / pont Saint Michel
17 octobre 1961/2018 : 57ème Anniversaire - Vérité et Justice
On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. Après plus d’un demi-siècle, il est temps.
18 octobre /
Manifestations des retraité-es contre les choix du gouvernement
Si les retraités et les retraitées disaient ce qu’ils et elles pensent ... il y aurait souvent injure à Chef de l’État !
24 novembre /
#NousToutes - Marchons contre les violences sexistes et sexuelles
Nous sommes des millions à avoir vu ces violences abîmer nos amies, nos soeurs, nos amoureuses, nos mères, nos enfants ou nos collègues.

Facebook


Twitter


Actualités

#JusticePourAdama
Adama Traoré « a pris le poids de nos corps à tous les trois », il répétait « je n’arrive plus a respirer » selon les gendarmes dans leur déclaration.
L’autogestion en mai et juin 1968 en France
Notre objectif est de faire connaître ces expériences, d’en comprendre la portée, les obstacles auxquels elles se sont heurtées, comment elles ont véritablement fonctionné, dans les entreprises, les établissements scolaires, les quartiers et les campagnes, ainsi que les stratégies de leurs acteurs. Cette initiative s’inscrit dans une réflexion plus vaste sur l’actualité de l’autogestion tant dans les luttes que les dans les discussions programmatiques, que nous entendons poursuivre. Il s’agit donc d’une étape.
Journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle
Solidaires confirme sa participation à la journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle du 9 octobre
Sauvons l’Aquarius
L’Union Syndicale Solidaires Paris appelle toutes et tous à manifester ce samedi. Soyons là contre l’Europe de la haine et de l’indifférence.
Discriminations, harcèlement au travail ça suffit !
Le Défenseur des droits, en lien avec l’Organisation internationale du travail vient de publier un rapport sur les discriminations dans l’emploi. Ce rapport est édifiant encore une fois, mais il ne surprend pas ceux et celles qui travaillent et vivent ces situations au quotidien.