ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      samedi 23 janvier

Marche de la dignité


Pour une politique de paix, de justice et de dignité

Solidaires Paris se joindra à la marche de la dignité, pour la paix et contre le racisme qui se tiendra à Paris ce 12 novembre.

Elle tient à cette occasion à manifester son refus des actes racistes qu’ils soient portés par des individus, encouragés ou couverts par des institutions, des élu-es ou des responsables politiques. Le contexte préélectoral se prête de façon exacerbée aux paroles, engagements et actes racistes. Leur multiplication dans le contexte de l’Etat de guerre et de l’Etat d’urgence a suscité l’organisation de la lutte par les premier-ères concerné-es. Elle impose aussi une vigilance et une solidarité de toutes et tous.

L’Union syndicale Solidaires, avec les organisations qui la composent s’est inscrite depuis plusieurs années dans des combats qu’elle juge essentiels contre le racisme des institutions, des entreprises et de l’Etat que ce soit contre la discrimination dont ont été victimes les Chibanis à la SNCF, pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité et l’exigence de réparations dues au titre de ce crime, dans l’exigence du droit de vote des immigré-es pour toutes les élections, dans le soutien aux immigrés sans papiers, aux réfugié-es aujourd’hui victimes de violences de toutes parts et pour le droit au logement pour tous et toutes. Elle s’associe aujourd’hui à ceux et celles qui soutiennent la demande des réfugié-es de Calais, Menton et Paris, de libre circulation et installation et qui manifestent concrètement dans de nombreuses villes et villages leur solidarité concrète contre les manifestations de rejet raciste.

Le racisme vise l’origine, la couleur de peau, la religion réelle ou supposée. Il est à combattre sous toutes les formes ainsi que les idées d’extrême droite quels qu’en soient les porteurs. Les discriminations depuis longtemps existantes sont la base souvent tolérée sur laquelle tout cela se construit.

  • Vérité et justice pour les crimes racistes. La vie et la dignité de chacun-e compte !
  • Pour l’égalité au travail, dans l’éducation, dans l’espace public et l’accès aux droits.

Solidaires Paris s’associera à la marche de la dignité et appelle les salarié-es, ses militantes et militants à y participer.

Actualités

Le gouvernement (et le Sénat) sacrifient les jeunes en n’étendant pas le RSA aux 18-25 ans
Parmi les 5,3 millions de pauvres en 2017, plus de la moitié sont des jeunes de moins de 30 ans. Entre 18 et 29 ans, le taux de pauvreté est maximal à cause du chômage, des bas salaires et de la précarité de l’emploi. Aujourd’hui, cette tranche d’âge paye l’addition de la crise économique.
Non au Service national universel !
Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, vient de réaffirmer que le Service national universel (SNU) serait obligatoire en 2026, pour 800 000 jeunes de 16 ans.
Contre le chômage et les licenciements : Indispensables 32 heures !
Depuis des années, patronat, lobbies libéraux et gouvernement ne cessent de saturer l’espace public français : il serait en effet indispensable d’augmenter le temps de travail. Pourtant les comparaisons internationales, notamment celles issues d’Eurostat, indiquent que la durée hebdomadaire du travail en France est supérieure d’une heure à celle de la moyenne de la zone euro et de deux à celle de 2019 en Allemagne !
Mobilisons-nous le 16 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides
Nous appelons à de nouvelles Marches des libertés. Celle-ci mêlera les voix des journalistes, documentaristes, réalisateur·trices, victimes et familles de victimes de violences policières, associations de droits humains et artistes solidaires du combat contre les lois liberticides.
200.000 personnes reprennent la marche des libertés
Les Marches des Libertés ont rassemblé, ce samedi 16 janvier partout en France, des centaines de milliers de personnes, toutes générations confondues, pour défendre nos libertés. 15000 personnes ont défilé à Paris, de la place Félix-Eboué à la Bastille.

Facebook


Twitter