ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 17 septembre

Négociation discrète chez Monoprix


En toute discrétion, Monoprix cherche à conclure un accord illégal
sur le travail de nuit

Depuis le 13 octobre 2016, la direction de Monoprix - groupe Casino – a ouvert des négociations
nationales pour essayer de contourner la législation en vigueur sur le travail de nuit.

Monoprix a parfaitement connaissance qu’une jurisprudence constante a confirmé ces dernières
années l’interdiction de faire travailler des salariés de nuit dans le commerce.

A l’initiative du Clic-P, les tribunaux ont en effet condamné à cesser d’employer des salariés après 21h00 des
entreprises dotées d’accord ou non (Sephora, Galeries Lafayette, Printemps, Apple, Uniqlo et de
très nombreuses supérettes appartenant au groupe Casino…).

Il y a un an à peine, la loi Macron a pourtant permis de déroger à ce principe dans les Zones
Touristiques Internationales, donnant ainsi toute satisfaction aux enseignes de la distribution,
grands magasins en tête. Comme les organisations du Clic-P le dénonçait : aussitôt la Loi votée,
les magasins l’ont violée en ouvrant après 21h00 hors du périmètre des ZTI sans que les pouvoirs
publics réagissent.

Avec le groupe Casino, c’est un poids lourd qui est maintenant à l’offensive sur tous les fronts :
outre les négociations menées au pas de charge sur Monoprix, de nombreuses supérettes
appartenant au même groupe violent déjà de manière concertée la loi et trois salariés de Monop’
ont été sanctionnés il y a quelques jours pour avoir refusé de travailler après 21h00 !

Les organisations du Clic-P feront donc tout pour s’opposer à la conclusion d’un accord
illégal chez Monoprix qui serait un pas de plus vers des déréglementations sur le temps de
travail et une détérioration générale des conditions d’emploi dans le commerce.

Contacts CLIC-P :
•SICD : Alexandre Torgomian – 06.60.27.81.24 - secretariat@syndicat-commerce.fr
•SECI-Unsa : Eric Scherrer - 06.62.46.25.43 - e.scherrer.seci@free.fr
•CGT US Commerce : Karl Ghazi - 06.81.36.04.59 - uscommerceparis@free.fr
•SUD Commerce : Laurent Degousée - 06.78.53.35.77 - sudcommerce@yahoo.fr
Facebook : https://facebook.com/ClicParis - Twitter : @ClicParis - Mail : clic-paris@gmail.com

Actualités

« Frappons un grand coup ! »
La période estivale n’a pas calmé la colère contre le projet de nouveau réseau de proximité de la DGFiP porté par le ministre Darmanin. Avec l’intersyndicale DGFiP Solidaires, CGT, FO, CFDT et CFTC, les personnels ont continué à afficher leur rejet de ce projet destructeur des missions de l’administration des Finances publiques.
Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut
Les membres du Comité soutiennent Camille Halut et demandent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles de respecter les normes internationales, européennes et internes (rappelées par le Défenseur des droits), en matière de liberté de réunion et de manifestation, et d’assurer la protection effective des observateurs et défenseurs des droits fondamentaux.
En grève et dans la rue le 24 septembre : Rassemblons nos luttes !
La rentrée sociale est marquée par l’accumulation de nombreux mouvements et une multitude de dates de mobilisation. La colère sociale loin de s’éteindre, s’amplifie face aux attaques du gouvernement sur l’assurance chômage, la fonction publique, les services publics, etc. dans un contexte répressif et autoritaire. Depuis des mois, le gouvernement balade les organisations syndicales dans des discussions sans fin autour de nouvelles attaques sur les retraites et recule sans cesse le lancement de cette réforme par crainte qu’elle catalyse la colère sociale.
Urgence écologique et urgence sociale
Devant l’urgence de la situation sur le plan social et environnemental, nos organisations font le choix d’agir pour une véritable politique écologique et sociale. Naturellement, nous nous inscrivons donc dans les initiatives prévues dans la période du 20 au 27 septembre 2019 autour des enjeux sociaux, climatiques et de paix.
Imposons un autre avenir
Les mobilisation de septembre peuvent paraître dispersées. Elles répondent à différents enjeux. Nous pensons qu’il faut créer les conditions pour les faire converger pour créer un rapport de force suffisant. Pour faire plier le gouvernement et les patrons et proposer des alternatives pour un autre avenir.

Facebook


Twitter