MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 14 août

Pour Lamine Dieng, pour Adama Traoré, nous exigeons justice ! Non au racisme d’Etat !

  

Après l’avis de la Cour de cassation : une deuxième mort pour Lamine Dieng !

Le 28 juin 2017, la cour de Cassation a confirmé le non-lieu, refusant à la famille de Lamine qu’il y ait un procès des policiers qui l’ont tué. Pire, dans son arrêt, elle statue qu’il est légitime que des policiers usent de techniques létales pour empêcher quelqu’un en train d’étouffer de se débattre… pour ne pas mourir en l’occurrence !

Solidaires s’insurge contre ce double déni de justice et exige l’interdiction des techniques d’immobilisation létales !

Adama Traoré, il y a un an !

Il y a un an, Adama Traoré mourait dans des conditions similaires, tué par des gendarmes. Depuis, la gendarmerie, la mairie de Beaumont-sur-Oise, les instances judiciaires, le ministère de l’intérieur n’ont cessé de mentir et de s’acharner sur la famille d’Adama afin d’entraver sa lutte pour la Justice et la Vérité.

Depuis le 19 juillet 2016, Bagui, Youssouf, Cheikne et Yacouba Traoré, Dooum’s et d’autres soutiens ont été arrêtés et certains dorment toujours derrière les barreaux. Si le combat mené par la famille d’Adama, ses ami-es et les habitant-es de Beaumont-sur-Oise et des alentours a permis que les circonstances de la mort d’Adama soient clarifiées et que les mensonges de l’ancien procureur de Pontoise à ce sujet soient démasqués, une mobilisation massive reste nécessaire là aussi pour obtenir vérité et justice !

Solidaires appelle donc à participer à la mobilisation prévue le samedi 22 juillet 2017 à Boyenval, Beaumont-sur-Oise. Rendez-vous à la gare RER de Persan – Beaumont à 14h00*.

* PROGRAMME : 14h30 : Marche au départ du rond-point de Beaumont-sur-Oise, après le pont. Au retour de la marche sur le terrain de Boyenval, plusieurs activités : Échanges et débats ; Théâtre Forum de mise en situation des violences des forces de l’ordre et prévention par l’auto-défense civique…

Justice pour Adama Traoré - 1an déjà


Pour Lamine Dieng, pour Adama Traoré, nous exigeons justice ! Non au racisme d’Etat !



           

Rendez-vous

20 août / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
29 août /
Bloquons le MEDEF !
Comme tous les ans depuis 1998 le MEDEF organise ses journées d’été qui lui donne l’occasion de répandre publiquement - avec force soutien de la classe politique - une vision ultralibérale de la société et du travail. L’Union syndicale Solidaires pense qu’en cette période d’attaques répétées contre les droits sociaux, il est important de ne pas laisser aux capitalistes le champ libre.

Facebook


Twitter


Actualités

Tout notre soutien aux Argentines !
De Paris à Tokyo, Quito, Mexico, Madrid, Berlin, New York ou Sydney… dans plus de 30 pays étaient organisées le 8 août des actions de soutien au combat des femmes en Argentine pour leur droit à choisir d’avoir un enfant ou pas.
Liberté de choisir son avenir professionnel : le gouvernement nous ment !
Grande fierté du gouvernement, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel vient d’être votée. Aux dires du gouvernement elle constitue un volet social après les réformes du marché du travail !
3 chiffres de l’été qui résument les politiques gouvernementales
Alors à la rentrée… ce sont des augmentations de salaires qu’il nous faut, exigeons des emplois à temps plein en réduisant le temps de travail et un droit à la retraite digne pour toutes et tous !
« Affaire Macron-Benalla » le retour des barbouzes !
Depuis quelques jours la polémique enfle sur le système de non-droit mis en place par Macron à l’Elysée. Une fois de plus nous voyons que ceux et celles qui détruisent les droits sociaux se pensent au dessus des lois. Certainement au nom de « l’exemplarité ». Cette pratique illégale est aussi significative de la conception de l’Etat qu’à Macron, un peu comme si Benalla à l’Elysée était un premier exemple de son projet pour la fonction publique : la place grandissante faite au secteur privé, l’externalisation des missions, les privilèges accordés à certain-es, la fidélité au pouvoir en place.
Marche Adama - 2 ans de lutte pour la justice
L’appel du 21 juillet par les Quartiers populaires à la mobilisation générale