ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 11 avril

Quoi de neuf dans les lycées pro ?


Quoi de neuf dans les lycées pro ?

La rentrée 2016 dans les lycées pro, c’est de nouvelles missions pour les enseignant-e-s, l’abandon de l’évaluation certificative en 2nde, de nouvelles conventions de jumelage et de nouvelles responsabilités pour les profs référent-e-s.

L’arnaque de l’innovation

De nouvelles missions :
- il sera possible pour les élèves de 2nde d’être réorientés jusqu’à la première quinzaine d’octobre. Nouvelles attributions sans formation qui remplacent les missions du corps des COP.
- multiplication des demandes institutionnelles («  période spécifique d’accueil », «  semaine de formation en milieu professionnel », fin des CCF en 2nde et 1ère CAP) sans concertation, sans temps de préparation et sans tenir compte des pratiques des équipes => le flou le plus complet pour la rentrée 2016

Abandon de l’évaluation certificative en 2nde   :
- une innovation déconnectée du terrain et sans réflexion préalable
- quid des référentiels correspondants ?- une année de première surchargée en évaluations et année de seconde transformée en année d’orientation sans contenu ?
- pas de prise en compte de la réalité du terrain
- pas de prise en compte des enseignant-es

Les nouvelles conventions de jumelage entre les collèges, les LP  et les CFA vont enfermer les élèves les plus fragiles dans les filières les moins valorisées.

Une nouvelle convention de stage

De nouvelles responsabilités pour les profs référents
- une nouvelle convention de stage quadripartite (établissement via le chef d’établissement, élève ou parents, tuteur de stage et enseignant) vient d’arriver... et le prof référent qui va avec !
- les profs référents doivent maintenant maîtriser les évaluations de la matière pro, qu’ils soient profs de français/histoire, profs de langue, profs d’EPS… Mais heureusement l’Education nationale pense à vous et vous ne pourrez pas vous occuper de plus de… 16 élèves simultanément en stage !
- les profs référents deviennent responsables du stage et de tout ce qui va avec :
- le Conseil d’Administration (CA) déterminera les modalités du suivi pédagogique du professeur référent : d’un établissement à l’autre, les missions pourront changer du tout au tout.
- sécurité et accidents du travail : si un élève a un accident pendant des vacances quand le lycée est fermé, qui s’en occupe ?
- rupture de convention : qui va s’en occuper et rechercher un nouveau stage pour l’élève ?
- conflits entre le tuteur et l’élève : qui va les gérer ?
- indication du numéro de téléphone de l’enseignant sur la convention : où s’arrête la vie professionnelle ?

SUD éducation dénonce la suppression des sections sous statut scolaire au détriment du développement de l’apprentissage et des sections mélangeant formation continue et formation initiale.
SUD éducation revendique le maintien des CIO et des missions des COP, la fin de la soumission de l’école à l’entreprise.

Tract en PDF ici

Actualités

Dans l’action le 23 avril et le 1er mai
Alors que la situation sanitaire est explosive, que des contaminations s’accélèrent, particulièrement avec les variants du virus et qui touchent de plus en plus de personnes, une surmortalité est constatée proportionnelle aux inégalités sociales ou territoriales Depuis plus d’un an, aucune annonce gouvernementale ne témoigne d’une prise de conscience des raisons objectives de ce troisième confinement nationale qui ne dit pas son nom.Pas un mot sur ce qui a conduit les hôpitaux publics et les services de santé en général à être au bord de l’implosion.
Déclaration de l’Union syndicale Solidaires réunie en comité national les 7 et 8 avril 2021
Le comité national de Solidaires réaffirme que des mesures d’urgences pour répondre aux crises sanitaires et sociales sont indispensables. Solidaires rejoint l’appel au 23 avril de lutte contre la réforme de l’assurance chômage. Le premier mai doit être une journée de forte mobilisation.
Journée Mondiale de lutte pour le droit à la Santé le 7 Avril 2021
La pandémie qui a déjà fait près de 3 millions de morts a été amplifiée par la destruction des services publics, le manque de lits d’hospitalisation et de personnels, la marchandisation du secteur sanitaire et social et l’abandon au caritatif du « non rentable » et d’une partie des déterminants de santé.
Leur mépris / Notre colère et notre détermination
Mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé une forme de nouveau confinement. Dans un faux numéro de mea culpa relevant plus d’un autosatisfecit, il a demandé encore plus d’efforts aux soignant.es et aux services publics. Bien sûr, la gestion du COVID 19 est complexe. Mais rien n’a été fait depuis un an pour anticiper réellement cette situation.
Abrogation immédiate du décret chômage ! En colère le 2 avril !
Le 31 mars est donc paru le nouveau décret portant réforme de l’assurance chômage. Sans surprise il confirme l’ensemble des régressions que le gouvernement veut faire avaler aux chômeurs et aux précaires. Face au cynisme du gouvernement, le 2 avril, cessons le travail et participons massivement aux manifestations de la colère contre ce gouvernement indigne ! Abrogation du décret !

Facebook


Twitter