ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 27 septembre

Quoi de neuf dans les lycées pro ?


Quoi de neuf dans les lycées pro ?

La rentrée 2016 dans les lycées pro, c’est de nouvelles missions pour les enseignant-e-s, l’abandon de l’évaluation certificative en 2nde, de nouvelles conventions de jumelage et de nouvelles responsabilités pour les profs référent-e-s.

L’arnaque de l’innovation

De nouvelles missions :
- il sera possible pour les élèves de 2nde d’être réorientés jusqu’à la première quinzaine d’octobre. Nouvelles attributions sans formation qui remplacent les missions du corps des COP.
- multiplication des demandes institutionnelles («  période spécifique d’accueil », «  semaine de formation en milieu professionnel », fin des CCF en 2nde et 1ère CAP) sans concertation, sans temps de préparation et sans tenir compte des pratiques des équipes => le flou le plus complet pour la rentrée 2016

Abandon de l’évaluation certificative en 2nde   :
- une innovation déconnectée du terrain et sans réflexion préalable
- quid des référentiels correspondants ?- une année de première surchargée en évaluations et année de seconde transformée en année d’orientation sans contenu ?
- pas de prise en compte de la réalité du terrain
- pas de prise en compte des enseignant-es

Les nouvelles conventions de jumelage entre les collèges, les LP  et les CFA vont enfermer les élèves les plus fragiles dans les filières les moins valorisées.

Une nouvelle convention de stage

De nouvelles responsabilités pour les profs référents
- une nouvelle convention de stage quadripartite (établissement via le chef d’établissement, élève ou parents, tuteur de stage et enseignant) vient d’arriver... et le prof référent qui va avec !
- les profs référents doivent maintenant maîtriser les évaluations de la matière pro, qu’ils soient profs de français/histoire, profs de langue, profs d’EPS… Mais heureusement l’Education nationale pense à vous et vous ne pourrez pas vous occuper de plus de… 16 élèves simultanément en stage !
- les profs référents deviennent responsables du stage et de tout ce qui va avec :
- le Conseil d’Administration (CA) déterminera les modalités du suivi pédagogique du professeur référent : d’un établissement à l’autre, les missions pourront changer du tout au tout.
- sécurité et accidents du travail : si un élève a un accident pendant des vacances quand le lycée est fermé, qui s’en occupe ?
- rupture de convention : qui va s’en occuper et rechercher un nouveau stage pour l’élève ?
- conflits entre le tuteur et l’élève : qui va les gérer ?
- indication du numéro de téléphone de l’enseignant sur la convention : où s’arrête la vie professionnelle ?

SUD éducation dénonce la suppression des sections sous statut scolaire au détriment du développement de l’apprentissage et des sections mélangeant formation continue et formation initiale.
SUD éducation revendique le maintien des CIO et des missions des COP, la fin de la soumission de l’école à l’entreprise.

Tract en PDF ici

Actualités

« Séparatisme » : nous refusons une loi de stigmatisation, de division et une nouvelle attaque des principes de laïcité
Le ministère de l’intérieur, celui de la citoyenneté et l’Elysée ont annoncé préparer une loi sur le « séparatisme » présentée à l’automne pour un vote devant intervenir au début de l’année 2021. Nos organisations souhaitent ici le dire ensemble et avec force : nous ne laisserons pas ainsi diviser, fracturer la société française et plus particulièrement les classes populaires par une nouvelle campagne islamophobe de stigmatisation des populations musulmanes ou perçues comme telles qui sont systématiquement visées dans les propos des ministres et au plus haut sommet de l’État.
Les 25 et 26 septembre : Partout dans l’action pour le climat et l’emploi
Parce que la fin du monde et la fin du mois sont un même combat, parce que faceaux destructions d’emplois et à l’urgence écologique nous refusons d’opposer justice sociale et environnementale
La Marche Nationale des Sans Papiers, c’est parti !
La marche nationale des Sans Papiers s’est élancée le samedi 19 septembre de Marseille et de Montpellier pour rejoindre Paris et l’Elysée le 17 octobre. Des centaines de personnes accompagnent les sans papiers qui marcheront pendant un mois pour demander la régularisation de tou-tes les sans papiers, un logement pour tou-tes et la fermeture des centres de rétention administrative.
C’est à nouveau le temps de la lutte !
Après la période de confinement qui nous a arrêté-es dans nos mobilisations, c’est à nouveau le temps des luttes. La période du COVID et la crise sociale qu’elle provoque n’aura été pour le capitalisme qu’une nouvelle opportunité pour exploiter les salarié-es, détruire leurs acquis sociaux et accroître ses profits.
Le gouvernement a, sans états d’âme, abandonné les « premier.e.s de corvée ».
Non seulement le Ségur de la santé n’a annoncé aucun changement ni infléchissement dans la politique de démantèlement du service public de santé, mais il la conforte en poursuivant la gestion libérale, purement comptable, et en dégradant encore un peu plus les conditions de travail.

Facebook


Twitter