ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 09 juillet

Rencontre-débat « Pour une marée populaire antiraciste »


Ces mobilisations s’inscrivent dans un contexte où l’augmentation de la précarité, la persistance d’un chômage de masse, les difficultés quotidiennes auxquelles est confrontée la grande majorité de la population s’accompagnent du développement de pratiques discriminatoires, de la montée du racisme structurel sous toutes ses formes. La xénophobie gagne de plus en plus tous les espaces sociaux, faisant le miel de la droite dure et de l’extrême droite. L’attitude des gouvernements européens, dont le nôtre, vis-à-vis des migrant·e·s et des travailleurs et travailleuses détaché·e·s participe de ce climat et le renforce.

Le combat pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, qui est au coeur de notre démarche « Marée populaire », exige de prendre la mesure de tous les actes et prises de position qui stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, de sa couleur de peau, de sa culture, de son origine migratoire.

Afin de combattre ces constructions, nous appelons à organiser partout en France des initiatives unitaires et publiques contre le racisme.

En Île-de-France, une rencontre-débat aura lieu le mercredi 21 novembre de 18 heures à 22 heures à la Bourse du travail de Saint-Denis (93) – Métro : Porte de Paris / ligne 13.

Horaires

18h/18h15 : Accueil

18h15/19h40 : 2 ateliers
1. Rapport migrations / économie : dumping social au sein UE et au-delà de l’UE – intervenante : Patricia TEJAS (confirmée par la CGT)
2. Raisons des « routes » migratoires : guerres, écologie…

19h50 /21h20 : 2 ateliers
1. Racisme structurel : travail, police, école, logement… Comment le racisme est structuré ?
2. Montée des identitaires, des droites extrêmes au niveau européen et des réflexes identitaires en occident.

21h30 : Plénière : Collectif Rosa Parks ; Journée de mobilisation internationale contre le racisme le 18 décembre ; conclusions.

Signataires

Alternative et autogestion – Alternative Libertaire – APEIS – ATTAC – Climat social – Collectif des Associations Citoyennes – Collectif National pour les Droits des Femmes – Collectif La Fête à Macron – la CGT – Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité – Convergence nationale de défense des services publics –DIDF – DIEM25 – Droit au Logement – Écologie sociale – Europe Écologie Les Verts – Les Effronté.es – Ensemble ! – Femmes Égalité – Fondation Copernic – France Insoumise – Gauche Démocratique et Sociale – Génération.s – MJCF – Mouvement Écolo – Mouvement National des Chômeurs et Précaires – Nouvelle Donne – Nouveau Parti Anticapitaliste – Parti Communiste Français – Parti de Gauche – Parti Ouvrier Indépendant Démocratique – PCOF – PCRF – République et Socialisme – Résistance Sociale – Rosa Parks – Snesup-FSU – Solidaires – Syndicat des Avocats de France – Syndicat de la Magistrature – UEC – UNEF – UNL

Rencontre-débat « Pour une marée populaire antiraciste »

Actualités

Rencontre avec M.Castex à Matignon
L’Union syndicale Solidaires a été invitée comme l’ensemble des organisations syndicales à rencontrer Jean Castex et Elisabeth Borne ce vendredi 10 juillet à 18h30. Nous irons porter nos positions et interroger le Premier Ministre sur la politique que son gouvernement entend mener.
Le 14 juillet, les invisibles prennent la bastille !
Ils et elles ont été en première ligne pour permettre à la société de fonctionner pendant le confinement. Soignant-es et personnels hospitaliers, personnels de nettoyage, agent-es de sécurité, éboueurs-euses, caissiers-ères, livreurs-euses, agent-es municipaux-ales et territoriaux-ales.... toutes et tous ont démontré à quel point ils et elles sont indispensables au fonctionnement de la société et particulièrement les femmes très présentes dans la plupart de ces métiers.
Il y a urgence sociale !
La pandémie a durablement affecté de nombreux secteurs d’emploi par exemple dans le domaine de la production industrielle, le tourisme, la restauration, le spectacle, le commerce... Les services publics ont démontré leur rôle de première importance que ce soit dans la santé, l’éducation, les administrations, au plus près des usagers, sans reconnaissance, ni en terme d’emplois à créer, ni en augmentation de salaire pour les personnels.
Marche Adama Traoré IV le 18 juillet à Beaumont-sur-Oise
Adama Traoré, le 19 juillet 2016, meurt à la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise), après son interpellation à Beaumont-sur-Oise. Il meurt étouffé à la suite d’un plaquage ventral par trois gendarmes. Ces derniers mots sont : « Je n’arrive pas à respirer ».
L’État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants
Tout juste sorti de cette période de confinement, et alors que la crise sanitaire a fortement impacté la situation des mineur⋅es isolé⋅es, le gouvernement reprend l’offensive réglementaire à l’encontre de leurs droits.

Facebook


Twitter