ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 03 décembre

Actualités

Macron, hors de nos libertés !
Profitant du contexte sécuritaire et sanitaire anxiogène, le gouvernement a lancé cet automne une vaste offensive très cohérente contre les libertés politiques, qu’elles soient publiques ou individuelles. Tout cela dans un contexte déjà lourd de violences policières toujours plus documentées sans compter les répressions anti syndicales menées par le patronat qui, avec la complicité très active du gouvernement, tentent d’imposer par la force le silence aux oppositions exprimées démocratiquement tant au sein du monde du travail que dans l’espace public.
Tous les chemins de lutte mènent au 4 février !
Toutes et tous en grève interprofessionnelle à l’appel de l’intersyndicale ! Vers le début d’une mobilisation pour gagner ! Ces mobilisations doivent servir de point d’appui pour amplifier notre détermination et doivent préparer un mouvement d’ampleur, inscrit dans une stratégie de construction d’un rapport de force gagnant ,comme lors de la mobilisation sur les retraites de 2019-2020.
Intervention de l’Union syndicale Solidaires
à la radio le samedi 26 décembre dans le cadre de l’émission expression directe
Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides
La coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous aux défenseur·se·s des libertés dès le dimanche 3 janvier 2021, à Paris, à l’occasion de la Marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat. Un an après la mort de ce père de quatre enfants, entre les mains de la police, nous serons aux côtés de sa famille. Son père Christian Chouviat avait déjà accompagné la délégation reçue au ministère de l’Intérieur lundi 23 novembre, malgré les réticences de Gérald Darmanin.
Non à la loi liberticide « sécurité globale »
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, un collectif d’organisations syndicales et de journalistes demande le retrait des articles 21, 22 et 24 au nom du respect des libertés fondamentales.
Une loi pour mieux défendre les lanceurs d’alerte
Ces David qui s’attaquent aux Goliath sont encore trop exposés au risque de représailles. La prochaine transposition d’une directive européenne dans la loi doit permettre d’élargir les protections juridiques aux personnes morales, aux syndicats et aux ONG.
« Plus jamais ça » : huit mois après, où en sommes-nous ?
Le 27 mars dernier, 18 organisations appelaient, dans une tribune commune, le gouvernement à préparer « le jour d’après » en considérant que la crise sanitaire mettait au jour l’urgence sociale et environnementale et donc la nécessité d’une remise à plat totale des orientations politiques en France et dans le monde, tant en matière économique, sociale, qu’environnementale et démocratique.
Retrait de la loi Sécurité globale : Marche des libertés et des justices le 5 décembre
La cacophonie la plus complète règne au sein du gouvernement et de la majorité parlementaire après l’annonce, ce lundi 30 novembre, de la réécriture intégrale de l’article 24 de la proposition de loi Sécurité globale. Pour faire bonne figure aux yeux de l’opinion après le succès sans précédent des mobilisations populaires du 28 novembre, le gouvernement et la majorité parlementaire tentent d’éteindre le feu qu’ils ont eux-mêmes allumé.
Coordination contre loi sécurité globale
Communiqué du SNJ sur le refus d’aller à Matignon et la lettre qu’a adressé la coordination #StopLoiSecuriteGlobale - dont font partie le SNJ et l’Union syndicale Solidaires - au préfet Lallement, qui vient d’interdire la "Marche des Libertés" prévue ce samedi 28 novembre à Paris.
Nos libertés et la démocratie en danger
Nous vivons un moment grave d’attaques répétées contre la démocratie, contre l’état de droit, contre les libertés publiques au moment où la crise sanitaire rend très difficile la construction d’une mobilisation d’ampleur.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240