ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 29 mars

Composition



Les autres Solidaires locaux en France
Les structures de branche Solidaires
Le réseau européen des syndicats alternatifs et de base
Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes

Facebook


Twitter


Actualités

Réunion des "partenaires sociaux", M. Macron choisi ses interlocuteurs
Ce matin le président de la république recevait les syndicats... mais pas Solidaires !
Macron est en guerre, nous sommes en lutte
En lutte contre le virus… et nos adversaires d’hier, d’aujourd’hui et de demain
Ce gouvernement est-il en "guerre" contre le coronavirus ou contre les droits des salarié-es ?
Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT, FO, Solidaires, FSU, avec l’UNEF et l’UNL, rejettent la loi relative à l’ « état d’urgence sanitaire » adoptée hier à l’Assemblée nationale : cette loi ne prend aucune mesure destinée à fabriquer en urgence des stocks massifs de masques FFP2, aucune mesure pour ouvrir des lits de réanimation et de soins intensifs dans les hôpitaux, aucune mesure pour organiser le dépistage systématique comme c’est le cas dans d’autres pays.
Le capitalovirus à l’assaut de nos congés !
Tout à son obsession de faire primer la vie économique sur la santé et le bien être des travailleurs et travailleuses, le gouvernement entend profiter de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire pour abattre définitivement ces 35 heures qu’il déteste tant.
Vigilants sur la situation des précaires et sans-abris dans cette période
Nos organisations ont appelé à manifester, le samedi 28 mars en France, dans le cadre de la journée européenne contre les expulsions, le logement cher et la spéculation qui impactent durement les sans-abris et les locataires. Compte tenu du développement de l’épidémie de Coronavirus, des mesures de confinement de la population, et de l’annonce du report de la trêve hivernale jusqu’au 31 mai, nous avons décidé de reporter cette journée de manifestations.
Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !
Face à l’ampleur du bouleversement provoqué par la pandémie Covid-19, près de 230 médecins, infirmiers, réanimateurs, paysans, artistes, chercheurs, scientifiques, syndicalistes, éditeurs et autres personnalités appellent à l’entraide et à l’auto-organisation dans cette période de confinement : « Il n’y aura pas de “sortie de crise” sans un bouleversement majeur de l’organisation sociale et économique actuelle »
1000 euros de primes si vous travaillez ! Est-ce raisonnable ?
La priorité doit être d’arrêter les activités non indispensables et de protéger socialement et physiquement les travailleur-euses !
Mesures d’exception : vigilance !
Le gouvernement s’apprête à faire voter en urgence un projet de loi l’autorisant entre autres à déclarer un « état d’urgence sanitaire »
Permanence santé et conditions de travail
Durant la période de pandémie/confinement, la permanence santé conditions de travail ne pouvant plus se tenir, il a été décidé de la transformer en permanence "dématérialisée" du lundi au vendredi de 10h à 17h à partir de lundi 23 mars.
Défenseur-es syndicaux : Le Conseil constitutionnel élargit en partie leur compétence territoriale
C’est une décision que nous attendions et Solidaires s’en félicite !
Urgences, responsabilités et droits
L’annonce du confinement total (dont le mot n’a pas été prononcé) par Emmanuel Macron lundi soir, renvoie à plusieurs questions cruciales. La priorité est évidemment d’enrayer une pandémie qui va avoir des effets graves pour la population. L’objectif d’un confinement, s’il est brutal dans son annonce, se comprend surtout quand les spécialistes de santé l’attestent unanimement. On peut s’étonner de la manière dont il a été mis en place alors que la veille 45 millions d’électeur·trices étaient appelé·es à voter.
Le coronavirus ne connait ni couleur ni nation ni frontière
Nous ne sommes pas tous et toutes égaux et égales face à l’épidémie !
LE COVID-19 : Quelques réponses aux questions des salarié-es du privé
Le COVID-19 continue son extension et au moment où de nombreux lieux de travail doivent fermer, que d’autres non, ce document essaye de faire le point sur les droits des salarié-es.
Communiqué intersyndical du 16 mars 2020
Face à la crise sanitaire mondiale obligeant chacune et chacun à respecter les consignes de protection pour contenir la propagation du virus, nos organisations syndicales et de jeunesse ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les actions programmées.
Marche pour le climat : transformons nos territoires
Un ensemble d’associations et de collectifs citoyens appellent à une nouvelle large mobilisation, un an après la Marche du Siècle et à la veille des élections municipales, le 14 mars prochain, aux côtés de Greta Thunberg qui sera présente à Paris. Ils exhortent à « contraindre nos élu·­­e·s à agir à la hauteur de l’urgence » pour un « changement de modèle économique et social ».