ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 25 février

Quoi de neuf dans les lycées pro ?


Quoi de neuf dans les lycées pro ?

La rentrée 2016 dans les lycées pro, c’est de nouvelles missions pour les enseignant-e-s, l’abandon de l’évaluation certificative en 2nde, de nouvelles conventions de jumelage et de nouvelles responsabilités pour les profs référent-e-s.

L’arnaque de l’innovation

De nouvelles missions :
 il sera possible pour les élèves de 2nde d’être réorientés jusqu’à la première quinzaine d’octobre. Nouvelles attributions sans formation qui remplacent les missions du corps des COP.
 multiplication des demandes institutionnelles («  période spécifique d’accueil », «  semaine de formation en milieu professionnel », fin des CCF en 2nde et 1ère CAP) sans concertation, sans temps de préparation et sans tenir compte des pratiques des équipes => le flou le plus complet pour la rentrée 2016

Abandon de l’évaluation certificative en 2nde   :
 une innovation déconnectée du terrain et sans réflexion préalable
 quid des référentiels correspondants ?- une année de première surchargée en évaluations et année de seconde transformée en année d’orientation sans contenu ?
 pas de prise en compte de la réalité du terrain
 pas de prise en compte des enseignant-es

Les nouvelles conventions de jumelage entre les collèges, les LP  et les CFA vont enfermer les élèves les plus fragiles dans les filières les moins valorisées.

Une nouvelle convention de stage

De nouvelles responsabilités pour les profs référents
 une nouvelle convention de stage quadripartite (établissement via le chef d’établissement, élève ou parents, tuteur de stage et enseignant) vient d’arriver... et le prof référent qui va avec !
 les profs référents doivent maintenant maîtriser les évaluations de la matière pro, qu’ils soient profs de français/histoire, profs de langue, profs d’EPS… Mais heureusement l’Education nationale pense à vous et vous ne pourrez pas vous occuper de plus de… 16 élèves simultanément en stage !
 les profs référents deviennent responsables du stage et de tout ce qui va avec :
 le Conseil d’Administration (CA) déterminera les modalités du suivi pédagogique du professeur référent : d’un établissement à l’autre, les missions pourront changer du tout au tout.
 sécurité et accidents du travail : si un élève a un accident pendant des vacances quand le lycée est fermé, qui s’en occupe ?
 rupture de convention : qui va s’en occuper et rechercher un nouveau stage pour l’élève ?
 conflits entre le tuteur et l’élève : qui va les gérer ?
 indication du numéro de téléphone de l’enseignant sur la convention : où s’arrête la vie professionnelle ?

SUD éducation dénonce la suppression des sections sous statut scolaire au détriment du développement de l’apprentissage et des sections mélangeant formation continue et formation initiale.
SUD éducation revendique le maintien des CIO et des missions des COP, la fin de la soumission de l’école à l’entreprise.

Tract en PDF ici

Actualités

Solidaires s’oppose à toute remise en cause du droit de grève

Ne nous laissons pas duper par ce chiffon rouge agité périodiquement. Le vrai problème ce sont bien les salaires qui stagnent voire régressent et la nécessité de se battre pour obtenir de vraies augmentations et un meilleur partage des richesses. L’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien aux cheminot·es en grève ainsi qu’à toutes celles et ceux qui se battent pour vivre dignement de leur salaire.

Appel intersyndical 90 ans février 1934

Nos organisations syndicales ont décidé de se saisir de cet anniversaire pour organiser une journée de débats et d’action le samedi 10 février 2024 mettant en lumière les leçons de février 1934 qui sont toujours d’une brûlante actualité, portant fortement le combat contre les idées d’extrême droite et affirmant nos revendications sociales et démocratiques.

Ensemble, désmicardisons-nous !

Des dividendes qui explosent (près de 100 milliards d’euros versés par les entreprises du CAC 40 en 2023), une inflation importante et persistante (encore + 5% en 2023, soit + 11% en deux ans), une hausse des tarifs du gaz et de l’énergie qui continue, et des salaires qui stagnent : il y a urgence à augmenter les salaires et à permettre à toutes et tous de vivre dignement de son travail.

Un discours antisocial, ultralibéral et autoritaire

Le discours de politique générale à l’Assemblée Nationale de G. Attal renforce une politique libérale, dure et autoritaire qui ne cède aucune place à une quelconque remise en cause des effets délétères de 7 années de politique Macron. Si le 1er ministre « voit une société qui se perd quand elle doute d’elle-même et de ses capacités », il omet d’en nommer les causes.

Abrogation de la loi immigration !

Continuons le combat contre cette loi raciste et xénophobe. Touchée… mais pas coulée par le Conseil constitutionnel, la loi immigration reste toujours la plus régressive en matière d’immigration depuis 40 ans. Gérald Darmanin s’est d’ailleurs félicité que le projet de loi initial du gouvernement ait été intégralement conservé ou presque.

Facebook




Twitter