ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail       vendredi 14 juin

Politique économique et sociale

G.Attal au 20h de TF1 : Dur avec les plus précaires, doux avec les plus riches
La petite musique du déficit incontrôlé et de l’inéluctable austérité montait depuis plusieurs jours, sur un air de déjà vu. L’intervention de Gabriel Attal a confirmé ce singulier manque d’originalité. Rigueur, austérité… Ces mots font sérieux.
Doublement des franchises médicales : les assuré-es sociaux en seront de leur poche !
Le gouvernement l’a décidé, l’assuré social devra payer 1 euro par boite de médicament remboursée et par acte d’un auxiliaire médical et 2 euros pour une consultation chez le médecin ou examen/analyse, 4 euros par transport sanitaire ou taxi, le tout dans un plafond de 50 euros annuels.
Contre les inégalités : grève et rapport de force !
Au nom d’une croissance moins forte que prévu, Bruno Le Maire annonce que l’État va devoir se serrer la ceinture de 10 milliards d’euros supplémentaires. Comme il est hors de question d’augmenter les recettes, donc les impôts, la calculette du ministre des finances est tombée sur les ministères chargés de trouver la plus grande partie des milliards qui ne seront pas dépensés.
Ensemble, désmicardisons-nous !
Des dividendes qui explosent (près de 100 milliards d’euros versés par les entreprises du CAC 40 en 2023), une inflation importante et persistante (encore + 5% en 2023, soit + 11% en deux ans), une hausse des tarifs du gaz et de l’énergie qui continue, et des salaires qui stagnent : il y a urgence à augmenter les salaires et à permettre à toutes et tous de vivre dignement de son travail.
Vivre et non survivre ! Soutien à l’agriculture paysanne
Les actions et blocages en cours sur une partie du territoire révèlent le malaise profond qui traverse le monde agricole. Dans cette mobilisation, nous sommes aux côtés de la Confédération paysanne. Ces questions nous concernent toutes et tous : la production de nourriture et de produits alimentaires est essentielle à nos vies !
Hausse des prix de l’électricité : le gouvernement choisit de faires les poches à la population
Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, vient d’annoncer une hausse des tarifs de l’électricité de 8,6 % au 1er février (et de 9,8 % pour les contrats heures pleines-heures creuses) ! C’est donc la fin officielle du « bouclier tarifaire » institué par la loi « Pouvoir d’achat ».
Loi du plein emploi ou loi du travail forcé ?
Dissipons tout de suite un malentendu. La loi pour le « plein emploi » ne signifie pas que le gouvernement entend faire disparaître le chômage. Il joue en réalité sur les mots. Et compte bien que l’on retienne que le gouvernement aurait vaincu le chômage. Mais sa loi a surtout pour ambition de lutter contre les chômeurs et chômeuses.
Augmentations de salaires : le compte n’y est pas !
Le 16 octobre 2023, le gouvernement réunissait en grande pompe une conférence sociale. On allait voir ce qu’on allait voir ! Deux mois plus tard, force est de constater que les différentes annonces peinent à sortir des cartons. Quand à la mise en conformité des branches, les lettres de remontrance n’ont pas impressionné un patronat jalousement attaché à ses bénéfices et ses dividendes..
Contre la loi Darmanin sur l’immigration. Papiers, travail, logement pour toutes et tous
L’Union syndicale Solidaires appelle, avec le cadre unitaire « Uni-es contre l’Immigration jetable, pour une politique migratoire d’accueil » à se mobiliser du 11 au 18 décembre contre le projet de loi sur l’asile et l’immigration du Ministre Darmanin.
Quand l’État vole l’argent social… pour le donner aux plus riches !
Pour mettre en œuvre ses politiques antisociales, le gouvernement a besoin d’argent. Et comme il lui est insupportable d’augmenter les impôts des plus riches après s’être engagé à les baisser voire, comme l’ISF, les faire disparaître, c’est la traque à la cagnotte. Plutôt que de s’attaquer à la fraude fiscale et aux paradis fiscaux, le gouvernement choisit la facilité en puisant dans les caisses sociales.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140