ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 27 janvier

Le mouvement ouvrier et le syndicalisme


L’unité du prolétariat, longtemps mythifiée, est dans l’Histoire, comme on l’a vu, un objectif difficile à réaliser. Aujourd’hui la pluralité des syndicats est grande en France, la coordination des luttes pour aboutir à peser suffisamment (en utilisant la grève générale, entre autres) est une construction à laquelle tous les militants de Solidaires Industrie et de l’Union syndicale Solidaires s’attellent. Nos congrès ont réaffirmé que l’Union syndicale Solidaires n’était pas une fin en soi, et que nous souhaitions contribuer à la recomposition du syndicalisme en France. Cette brochure donne une idée des difficultés rencontrées dans ce sens au cours de l’Histoire ouvrière et syndicale. Le travail ouvrier est réputé, à juste titre, être un travail difficile, la recomposition syndicale l’est aussi... Cela ne nous arrêtera pas !


Le mouvement ouvrier et le syndicalisme

Actualités

(Réforme des retraites) Déclaration du 25 janvier 2023 de l’intersyndicale nationale

Nous sommes aujourd’hui présents, responsables de nos organisations, pour réaffirmer collectivement notre opposition au projet de réforme qui va à l’encontre des intérêts des travailleurs en décalant l’âge légal de départ en retraite à 64 ans et en accélérant l’allongement de la durée de cotisation.

Retraites : première journée de mobilisation le 19 janvier

Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs et travailleuses, et plus particulièrement celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et celles et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue.
Elle va aggraver la précarité de celles et ceux n’étant déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités femmes-hommes.

Comment gagner la bataille des retraites ?

La bataille pour nos retraites a commencé. Malgré la mobilisation massive qui s’annonce, Macron et Borne ne lâcheront pas facilement. Mais nous avons les moyens de les faire céder et de protéger nos retraites. Il n’y a pas de méthode “magique”. Nous avons construit notre tactique sur l’expérience des luttes précédentes.

L’extrême droite n’est pas du côté des travailleur·euses ! C’EST UNE IMPOSTURE !

Le RN a changé plusieurs fois de positionnement sur les retraites, et a abandonné la revendication de la retraite à 60 ans. Pire, il demande des augmentations de salaires en échange de baisses des cotisations patronales qui servent à financer, les retraites ! Le RN mène bel et bien une politique en faveur du patronat et au service de son idéologie nauséabonde.

Nous luttons pour gagner !

Emmanuel Macron et Elisabeth Borne décident de voler nos vies et notre droit à la retraite en bonne santé. La société qu’ils nous construisent est mortifère sur tous les plans. Rien ne justifie économiquement, ni aujourd’hui ni demain, une telle réforme. Elle s’inscrit dans l’idéologie capitaliste qui vise à nous faire travailler toujours plus pour enrichir, préserver et augmenter les revenus des actionnaires et des plus riches, pour attirer leurs capitaux.

Facebook




Twitter