ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 09 août

Le show du roi Carlos : pas t’éthique !


Pour éviter une nouvelle fronde, les administrateurs ont établi un nouveau mode de calcul de la rémunération du PDG qui aboutirait à une baisse de sa part variable. La rémunération de Carlos Ghosn passerait de 7,251 à 7,005 millions d’euros, soit une baisse ridicule de 3,5 %.

En plus, c’est une baisse en trompe l’œil car la rémunération de Carlos Ghosn est sous-évaluée. Les 100 000 actions gratuites qu’il perçoit chaque année sont « valorisées » 4,6 millions d’euros, soit 46,30 € l’action. Or l’action Renault vaut aujourd’hui environ 82 €. C’est donc un cadeau de 8,2 millions d’euros (et non de 4,6) qui s’ajoute à sa part fixe et à sa part variable (hors rémunération de Nissan).

Sans compter qu’un nouveau scandale vient faire tâche, selon l’agence Reuters, avec un projet de bonus de plusieurs millions, échappant à la supervision des actionnaires et à la fiscalité française, et versé aux 6 principaux dirigeants de l’Alliance dont Ghosn via une société enregistrée au Pays-Bas !

Côté éthique, certains faits viennent également ternir la vitrine officielle :

  • La part des frais de personnel dans le chiffre d’affaire a baissé de 6% en un an, tandis les 10 plus hautes rémunérations du Groupe se sont partagés 1 M€ de plus qu’il y a 2 ans…
  • Les fournisseurs sont saignés à la gorge, à l’exemple des 277 salariés de GM&S dans la Creuse menacés de perdre leur emploi suite aux baisses de commande de Renault et PSA. Les milliers de salariés prestataires travaillant pour l’Ingénierie s’entendent évoquer la compression des coûts par RENAULT comme motif de non-augmentation. Le nombre d’intérimaires a explosé dans les usines…
  • Renault affirme s’engager à respecter les Droits de l’Homme et les droits syndicaux. Pourtant encore en 2016, des salariés ont été licenciés pour avoir voulu s’organiser en syndicat à l’usine de Bursa en TURQUIE.
  • Nos dirigeants ont-ils des scrupules à coopérer avec des régimes policiers en Russie, en Iran ou en Turquie ? Non. Travailler sans liberté syndicale est aussi un moyen de réduire les coûts de personnel.
  • Et sur le plan environnemental : la dépollution à bas coût des moteurs Diesel, est-ce le choix des salariés ou celui de nos dirigeants ? Au final, le « dieselgate » aura plombé l’image de l’entreprise. Et ce sont les salariés qui en font les frais, avec une augmentation de la charge de travail pour passer les nouvelles normes !

Tout se passe comme si nos dirigeants étaient plus aptes à l’enrichissement personnel qu’à la conduite responsable et sociale de l’entreprise.

Mais les actionnaires se sentiront ils floués ? Se révolteront ils contre la rémunération du PDG ? Rien n’est moins sûr, car leurs dividendes ne cessent d’augmenter : +31,25 % cette année, soit au total 917 millions d’euros de dividendes, alors que les salaires ont progressé péniblement de 1,8 % en moyenne, et que les effectifs ont été réduits ! Les intérêts des actionnaires ne sont pas ceux des salariés, ni de la population.

Sous le règne de Carlos Ghosn, Renault a glissé de plus en plus vers une machine à cash et à dividendes, au détriment du social et du sociétal.

Le syndicat SUD RENAULT appelle les salariés à le rejoindre pour construire un véritable contre-pouvoir dans l’entreprise.


Le show du roi Carlos : pas t’éthique !

Actualités

Pour la rentrée préparons la riposte !

Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat. Le 29 septembre 2022, ensemble dans la rue, pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minimas sociaux, et à l’opposé du RN qui a voté contre l’augmentation du SMIC à 1500 euros, contre le blocage des prix, contre le blocage des loyers et pour la monétisation des RTT.

Défendre les droits reproductifs des femmes ukrainiennes en Ukraine, à travers et au-delà de l’Union européenne : une lutte féministe mondiale

Les violences domestiques à l’encontre des femmes et des enfants se sont nettement amplifiées. Les femmes réfugiées en Ukraine et à l’étranger, à la recherche d’un refuge sûr, font face à un risque amplifié de violence sexistes et sexuelles.

Ces gens-là ne veulent plus de LGBTQIphobes au gouvernement !

« Ces gens-là » c’est moi. Je fais partie de ces gens-là. C’est gens-là, c’est nous. Nous, vos collègues de boulot. Qui êtes-vous pour nous désigner ? Nous mépriser ? Nous stigmatiser ? Pour déblatérer sur nos sexualités ? Notre genre ? Nos familles ? L’époque est censée progresser, avancer, mais vos idées conservatrices et réactionnaires sectarisent. Détruisent. Tuent. Et pas que « ces gens-là ».

Rassemblement pour la régularisation des travailleurs sans-papiers de DPD, Chronopost & RSI

Depuis plus de 8 mois des travailleurs de l’agence d’intérim RSI de Gennevilliers, de la plateforme colis DPD du Coudray-Montceaux et de l’agence Chronopost d’Alfortville, ces deux dernières entreprises étant des filiales de La Poste, sont en grève pour leur régularisation. Nous appelons à se rassembler devant l’église Saint Augustin, et demandons à ce qu’une délégation soit reçue au ministère de l’intérieur.

Le monde brûle, brûlons le capitalisme !

Il n’est plus possible de se voiler la face. Notre société productiviste et consumériste engendre des bouleversements qui s’accélèrent. Le modèle de croissance infinie est incompatible avec la pérennité de l’humanité ! Les conséquences de ce système capitaliste sont catastrophiques pour les humains, pour la biodiversité et la biomasse, pour notre sécurité alimentaire...

Facebook




Twitter