ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 17 mai

Amis dessous la cendre. Un film sur le retour de Victor Simal à la prison Modelo de Barcelone


Un film réalisé par le collectif Les Amis d’abord

40 ans plus tard, Victor Simal retourne à la prison Modelo de Barcelone

Un film passionnant non seulement sur l’action des anarchistes, français et espagnols, durant la dite « transition démocratique » mais sur les luttes de prisonniers au sein et autour de leur organisation, la COPEL [Coordination de prisonniers en lutte].

Amis dessous la cendre

Synopsis

La prison Modelo de Barcelone a ouvert momentanément ses portes au public après sa fermeture définitive en juin 2017 et 113 ans d’existence, et avant les travaux de réaménagement. Victor Simal, l’ancien détenu, la revisite in extremis en 2020. Il relate les circonstances politiques de la fin des années 1970 qui présidèrent à son propre engagement, et la situation sociale et insurrectionnelle à l’œuvre au sein de la Modelo.
Il s’agit d’une histoire singulière car, bien sûr, c’est son histoire personnelle, mais aussi parce que Victor Simal est un personnage à lui tout seul. Son caractère prodigue et chaleureux ouvre la parole aux autres et scelle un attachement presque immédiat. Cette convivialité imprègne le récit de sa période d’emprisonnement. Sa narration est fréquemment farcie d’anecdotes, pour certaines truculentes, pour d’autres tragiques, mais cette chronique du monde carcéral nous assène aussi la situation funeste et violente de l’enfermement. Sa jovialité n’obère pas la partie sombre de ses souvenirs, elle la raconte... singulièrement.
C’est un témoignage historique car la fin des années 70 en Espagne est truffée d’événements essentiels qui vont marquer le devenir de la péninsule. La mort de Franco n’a pas représenté la fin de la dictature. Pendant presque une décennie toutes les marques du passé sont encore présentes. La répression et sa violence produisent les mêmes effets : la rébellion et la désobéissance (civile ou pas) restent les seuls moyens de lutte. La mémoire de cette période est plus que précieuse, car sans elle, on ne peut comprendre les ornières brunes du futur qui pourrait nous advenir.

Actualités

Un syndicalisme de lutte et de tranformation sociale, c’est quoi ?

Beaucoup confondent indépendance du syndicalisme par rapport aux partis politiques et apolitisme. En vérité, le fait que Solidaires se réclame d’un syndicalisme de transformation sociale montre bien que ses militant-e-s s’impliquent concrètement dans l’organisation de la cité, et cela procède à l’évidence d’un acte profondément politique et citoyen, cependant très éloigné des pratiques politiciennes dont le but et de conquérir le pouvoir.

1er mai : journée internationale des droits des travailleur·euses. Pour la Paix, les libertés et contre toutes régressions sociales !

En cette journée internationale des droits des travailleur.euses les unions régionales Ile-de- France CGT FO FSU Solidaires UNSA, avec les organisations UNEF, Voix lycéenne et MNL, tiennent à réaffirmer leur opposition résolue à toute forme de guerre dont elles constatent que ce sont toujours les travailleur.euses qui en payent le prix fort.

Journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs. Plus que jamais mobilisé-es pour nos revendications

La situation économique et sociale est en effet marquée par l’aggravation des inégalités, de la précarité et par la crise écologique qui s’accélère dangereusement. Les questions des salaires, des services publics, de protection sociale et de transition écologique devraient être au cœur des débats et amener des réponses concrètes.

1er mai. Par nos luttes construisons un autre avenir

Les élections présidentielles ont confirmé l’exaspération d’une grande partie des salarié·es et de la population devant les mesures anti-sociales prises par le gouvernement Macron, pour le plus grand bénéfice d’une minorité de riches et de grandes entreprises. Les politiques liberticides des gouvernements successifs enferment la société dans une spirale sécuritaire. Elles sont un tremplin pour l’extrême-droite.

Urgences sociales, urgences écologiques. Face à Macron, construisons la contre offensive de masse

L’Union syndicale Solidaires se félicite de la défaite de la candidate d’extrême droite. Depuis des mois, nous menons une campagne pour rappeler que l’extrême-droite est l’ennemie des travailleuses et des travailleurs. Pour autant, son score, la focalisation du débat public sur les propositions de haine contre les étrangers et la multiplication des violences d’extrême-droite sont très inquiétants.

Facebook




Twitter