ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 05 mars

Manifestation contre l’extrême-droite et ses idées


Voilà des mois que l’on voit se multiplier dans le débat public des discours haineux, racistes, islamophobes antisémites sexistes et lgbtiphobes notamment incarnés par Zemmour et Le Pen. Discours mis en avant dans les médias de milliardaires comme Bolloré.

Ces deux candidats à la présidentielle sont notamment soutenus par des groupuscules racistes ultra-violents. Ils entretiennent une certaine proximité avec ces milices d’extrême droite regroupant des complotistes, royalistes et néo-nazis. On voit également des candidats de droite dure, comme Pécresse, reprendre les discours racistes en vogue espérant obtenir des voix à l’extrême droite.

Le poids politique de l’extrême droite influence jusqu’au gouvernement : interdiction des manifestations, répression, dissolution de collectifs antiracistes, antifascistes, ou de solidarité avec la Palestine, etc. Ce cours autoritaire contribue également à renforcer l’extrême droite alors que les politiques antisociales sont le terreau sur lequel elle peut progresser.
Face à la banalisation des discours d’extrême droite de ces candidats et de ces idées, nous appelons à nous mobiliser dans la rue dès le 3 avril !

Manifestation contre l’extrême-droite et ses idées

Nous ne nous laisserons pas intimider par l’extrême-droite et nous ne laisserons pas les discours racistes s’exprimer en toute impunité. Il faut que nous soyons nombreux et déterminés à leur faire face.

Manifestation contre l’extrême-droite et ses idées

Slogans pour la manifestation du 3 avril contre l’extrême-droite et ses idées

Actualités

Doublement des franchises médicales : les assuré-es sociaux en seront de leur poche !

Le gouvernement l’a décidé, l’assuré social devra payer 1 euro par boite de médicament remboursée et par acte d’un auxiliaire médical et 2 euros pour une consultation chez le médecin ou examen/analyse, 4 euros par transport sanitaire ou taxi, le tout dans un plafond de 50 euros annuels.

10 milliards sur le dos de la justice sociale, des services publics et de l’écologie

Alors que le gouvernement fait depuis longtemps des cadeaux au patronat et se refuse à mettre en place notamment la conditionnalité des aides publiques aux entreprises ou à agir sur les exonérations de charges tant dans les politiques publiques que pour les ministères.

Contre les inégalités : grève et rapport de force !

Au nom d’une croissance moins forte que prévu, Bruno Le Maire annonce que l’État va devoir se serrer la ceinture de 10 milliards d’euros supplémentaires. Comme il est hors de question d’augmenter les recettes, donc les impôts, la calculette du ministre des finances est tombée sur les ministères chargés de trouver la plus grande partie des milliards qui ne seront pas dépensés.

Solidaires s’oppose à toute remise en cause du droit de grève

Ne nous laissons pas duper par ce chiffon rouge agité périodiquement. Le vrai problème ce sont bien les salaires qui stagnent voire régressent et la nécessité de se battre pour obtenir de vraies augmentations et un meilleur partage des richesses. L’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien aux cheminot·es en grève ainsi qu’à toutes celles et ceux qui se battent pour vivre dignement de leur salaire.

Appel intersyndical 90 ans février 1934

Nos organisations syndicales ont décidé de se saisir de cet anniversaire pour organiser une journée de débats et d’action le samedi 10 février 2024 mettant en lumière les leçons de février 1934 qui sont toujours d’une brûlante actualité, portant fortement le combat contre les idées d’extrême droite et affirmant nos revendications sociales et démocratiques.

Facebook




Twitter