ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      dimanche 14 août

O’TACOS : l’exploitation et la violence, ça suffit !


Nous sommes tous et toutes, caissiers et cuisiniers de la franchise O’Tacos « La Maison de Pigalle » situé à Paris 18ème, en grève illimitée à compter de ce jour car nous ne pouvons plus continuer à travailler dans les conditions suivantes :

  • chacun-e d’entre nous, lorsqu’il est embauché, doit faire une période d’essai non rémunérée de plusieurs semaines au motif, selon notre employeur, que c’est une formation,
  • nos salaires ne sont quasiment pas versés depuis plusieurs mois alors que le gérant est en train d’acquérir un troisième restaurant O’Tacos et, quand ils le sont, c’est le plus souvent en espèces afin que ce dernier ne paie pas les cotisations sociales sur la totalité des heures effectuées,
  • il nous a également annoncé qu’aucun salaire ne serait versé ce mois-ci car il prétend qu’il y aurait eu un vol dans la caisse,
  • il n’existe pas de congés payés,
  • les caissiers n’ont plus de bulletin de salaire depuis juillet 2017, les cuisiniers doivent eux effectuer 48 h à 50 h par semaine sans que les heures supplémentaires ne leurs soient rémunérées et les salariées mineures doivent travailler jusqu’à 5 h du matin.

A ces agissements déplorables s’ajoute la violence de notre employeur qui n’hésite pas à nous frapper et à nous insulter quand il est mécontent des résultats ou que nous demandons à être payé ainsi que des comportements sexistes.

L’inspection du travail a pu constater ces manquements lors d’une visite de contrôle et a convoqué le patron mais nous restons dans l’attente du paiement de nos salaires et du retour à des conditions de travail décentes.

Actualités

Le droit de vote pour tous les résidentes et résidents de nos communes !

Une proposition de loi constitutionnelle visant à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales aux personnes non ressortissantes de l’Union européenne résidant en France. Bien que le texte proposé n’aborde que la question des élections municipales, le collectif « J’y suis, j’y vote » soutient cette proposition de loi constitutionnelle.

Pour la rentrée préparons la riposte !

Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat. Le 29 septembre 2022, ensemble dans la rue, pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minimas sociaux, et à l’opposé du RN qui a voté contre l’augmentation du SMIC à 1500 euros, contre le blocage des prix, contre le blocage des loyers et pour la monétisation des RTT.

Défendre les droits reproductifs des femmes ukrainiennes en Ukraine, à travers et au-delà de l’Union européenne : une lutte féministe mondiale

Les violences domestiques à l’encontre des femmes et des enfants se sont nettement amplifiées. Les femmes réfugiées en Ukraine et à l’étranger, à la recherche d’un refuge sûr, font face à un risque amplifié de violence sexistes et sexuelles.

Ces gens-là ne veulent plus de LGBTQIphobes au gouvernement !

« Ces gens-là » c’est moi. Je fais partie de ces gens-là. C’est gens-là, c’est nous. Nous, vos collègues de boulot. Qui êtes-vous pour nous désigner ? Nous mépriser ? Nous stigmatiser ? Pour déblatérer sur nos sexualités ? Notre genre ? Nos familles ? L’époque est censée progresser, avancer, mais vos idées conservatrices et réactionnaires sectarisent. Détruisent. Tuent. Et pas que « ces gens-là ».

Rassemblement pour la régularisation des travailleurs sans-papiers de DPD, Chronopost & RSI

Depuis plus de 8 mois des travailleurs de l’agence d’intérim RSI de Gennevilliers, de la plateforme colis DPD du Coudray-Montceaux et de l’agence Chronopost d’Alfortville, ces deux dernières entreprises étant des filiales de La Poste, sont en grève pour leur régularisation. Nous appelons à se rassembler devant l’église Saint Augustin, et demandons à ce qu’une délégation soit reçue au ministère de l’intérieur.

Facebook




Twitter