ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 06 décembre

Soutien aux syndicalistes de KCTU emprisonnés et au mouvement social de Corée du Sud en lutte


Depuis le mois de septembre 2016 des grèves et des manifestations massives ont lieu partout en Corée du Sud, dans le prolongement des manifestations et des grèves de 2015 à l’appel de la coalition des travailleuses et travailleurs, paysan-nes et précaires.

L’Union syndicale Solidaires exige la libération immédiate des 6 syndicalistes de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) actuellement emprisonnés. Han Sang-gyun, président de la KCTU a ainsi été condamné le lundi 4 juillet par le tribunal du district central de Séoul, pour son rôle dans l’organisation de plusieurs manifestations dont celle du 14 novembre 2015. Il est emprisonné depuis un an.

L’appel du jugement aura lieu le 13 décembre. Libérez Han Sang-gyun !

L’Union syndicale Solidaires soutient les luttes qui ont lieu dans les secteurs hospitaliers, dans l’éducation et les transports à l’appel du syndicat du secteur public et des transports (KPTU).
Nos camarades des travailleurs du rail (KRWU) ont eux appelé à la grève du 27 septembre au 11 novembre 2016 contre des attaques patronales sur la rémunération des cheminot-es de Korail (Compagnie de chemins de fer).
Dans un contexte plus large, la grève dans les chemins de fer a quasiment fusionné avec le mouvement social.
Les cheminots en grève et les travailleurs en lutte manifestent ensemble en s’appuyant sur les points de convergence.
C’est le même gouvernement qui attaque les organisations syndicales et leurs représentants tout en piétinant continuellement le système démocratique. Travailleuses et travailleurs, paysan-nes, précaires et citoyen-nes, ils demandent la démission de la présidente Park, corrompue et ayant détourné des fonds publics.

La prochaine manifestation aura lieu le 26 novembre.
Elle sera suivie le 30 novembre d’un appel à la grève générale !

En soutien aux luttes des travailleuses et travailleurs de Corée, l’Union syndicale Solidaires appelle à se rassembler à Paris le 29 novembre à 18 h, métro Varenne.

Une pétition pour exiger la libération immédiate de Han Sang gyun qui passe en appel début décembre

Un point au moment du premier procès, en français

Actualités

Non les 65 ans (ni 64 ou même 63) ne passeront pas !

Tandis que le 3eme cycle de concertation portant sur le financement commence, la première ministre a jugé bon d’annoncer dans une interview les grandes lignes du contenu du futur projet de loi sur les retraites. Le gouvernement sort donc du bois. Rien de très surprenant, ni dans la méthode (des annonces à la presse, sans attendre la fin du cycle de concertation), ni sur le fond.

Réforme de l’assurance chômage : la clause du grand-père pour les chômeurs-ses ?

Le gouvernement a présenté le 21 novembre son projet de décret d’application de la loi portant réforme de l’assurance chômage et son concept de « contracyclicité » qui est au cœur de sa réforme. Pour dire les choses simplement, plus le marché du travail se porte bien, moins le ou la chômeur-se touche d’allocations, plus le marché est dégradé, meilleure sera son indemnisation.

20 novembre : Journée du souvenir trans, solidaires appelle à rejoindre les différents événements du TDOR !

Le 20 novembre, la communauté trans commémore ses adelphes assassiné·es à l’occasion de la journée du souvenir trans, déclinaison française du Trans Day of Remembrance (TDoR). Cette journée est apparue en 1999 suite au meurtre d’une femme trans du nom de Rita Hester.

Lettre ouverte aux parlementaires au sujet de la proposition de loi « visant à protéger les logements contre l’occupation illicite »

En prenant prétexte de quelques cas d’occupations soit-disant illégales exposés par les médias, il est envisagé de renforcer voire même de criminaliser les occupations de logement vides par des squatteurs ainsi que les défauts d’acquittement de loyers par des locataires en difficulté.

Réforme retraite : Les mesurettes ne compenseront pas les reculs !

Non pas qu’on puisse penser un seul instant que ce gouvernement va écouter les revendications des organisations syndicales combatives, y compris la nôtre, mais c’est quand même largement un déni de démocratie. Aucune réponse quant à la demande de participer au deuxième round sur “l’équité et la justice” qui va commencer.

Facebook




Twitter